Economie UNE

11ème Assemblée Consulaire du CMTR : Le Ministre Ibrahima A. LY des transports interpellé pour annuler la mesure de suspension de redevance de prestation de service

Au menu de la 11ème assemblée Consulaire du Conseil Malien des Transporteurs Routiers (CMTR) la présentation et l’adoption de la situation d’exécution du budget de l’exercice 2018, la discussion et adoption du projet de budget prévisionnel 2019, la discussion et adoption du projet de Règlement intérieur et un point de Divers

 Cette session marque le début de la deuxième année de mise en œuvre du plan de mandature 2018-2023. Selon le président du CMTR, la structure a enregistré comme bilan d’activités l’acquisition sur fond propre d’un bâtiment qui va servir siège national, l’élaboration par une commission Ad hoc , de l’index d’évaluation périodique des tarifs des transports routiers transitaires et communautés portuaires de Dakar et Abidjan, la vulgarisation de l’index auprès des transporteurs routiers, l’organisation du transport des balles de coton de la CMDT à destination des ports de transit et le ravitaillement régulier du pays en produits de grande consommation, une Mission d’information et de sensibilisation auprès des Etablissements Industriels et des postes de pesage de Diboli, Mahinamine, Zégoua et Koury, sur l’application intégrale du Règlement N°14/2005/CM/UEMOA, une Mission de prospection des espaces à M’Bao et Sandara, au Sénégal, pour en faire des parkings de stationnement des camions maliens.

Il faut ajouter à cela la Participation du CMTR et du CMC à la mission de Monsieur le Premier Ministre auprès de son Excellence Monsieur le Président de la République du Sénégal pour lui demander de bien vouloir surseoir à l’application du Règlement N°14 pour besoins de carême en République du Mali, des missions du CMTR et du CMC au Burkina pour le cas des camions citernes, au Togo et Niger pour l’application du Règlement N°14, et l’assistance apportée aux transporteurs pour le règlement des différends commerciaux avec les chargeurs, et lors des accidents de la circulation routière…

Au titre des perspectives de 2019, le président a annoncé  « la construction et l’équipement du siège national du CMTR au quartier de l’Hippodrome du District de Bamako, la recherche du financement pour l’aménagement de l’aire de stationnement de Diboly pour gros porteurs, l’aménagement des parkings de M’bao et de Sandara, au Sénégal, pour en faire des parkings modernes, la création d’une commission de concertation avec les groupements associatifs des transporteurs en vue de redynamiser le secteur ».

Malgré ces nobles ambitions, le Conseil Malien des Transporteurs Routiers reste confronté à certaines difficultés comme , notamment la forte pression fiscale, la concurrence déloyale des transporteurs informels et pour compte propre, les tracasseries routières endémiques assorties de perceptions illicites, la présence des mines anti-personnelles couplée à la  fréquence des attaques sur l’axe Sévaré-Gao qui causent régulièrement des pertes en vie humaine et des dégâts à des transporteurs nationaux et étrangers.

« Le CMTR, bien que doté de l’autonomie financière, est actuellement confronté à une difficulté majeure liée aux ressources. Parmi toutes celles conférées par la Loi, le CMTR ne bénéficie que des subventions de l’Etat, la redevance pour l’émission de la lettre de voiture. Ces redevances sont en deçà de ses besoins financiers. C’est pourquoi ‘Assemblée Consulaire a institué une redevance de prestation de service qui constitue une ressource additionnelle, véritable poumon financier indispensable au bon fonctionnement du CMTR. Malheureusement une mesure de suspension de cette redevance a fait diminuer de 30 % les recettes budgétaires du CMTR », a indiqué le président du Conseil.

Le président du CMTR a rappelé au Ministre que l’instance de délibération du CMTR, étant l’Assemblée Consulaire dont les délibérations sont exécutoires, en appelle à sa clairvoyance « pour donner le support approprié à cette redevance de prestation de service afin qu’elle soit plus légale ».

CYRIL/Icimali.com

Contact: 71 67 92 58

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *