Politique

Affaire des hélicoptères cloués au sol : Soumaila Cissé réclame une enquête parlementaire

Le chef de file de l’opposition malienne a animé un point de presse le mardi à la Maison de la presse pour dénoncer cette affaire.

Il a d’abord fait observer une minute de silence à la mémoire de toutes les victimes civiles et militaires de la crise dans notre pays. Une vidéo de 10 minutes a été ensuite projetée dans la salle. Dans ce film, on trouve la reconstitution de plusieurs déclarations du Président de la République, Son Excellence Ibrahim Boubacar Keita sur notre armée dont la  dernière parrue dans les colonnes du journal  » Jeune Afrique ».

Outre les déclarations du président IBk, ce film fait aussi le récit des événements douloureux de Dioura,Koulongo, Souba_Da etc.

Le chef de file de l’opposition, l’honorable Soumaila Cissé prenant parole a déploré que malgré les multiples déclarations du président IBK, les ressources destinées à notre armée sont toujours détournées.

Soumaila Cissé va plus loin en accusant le président  » de haute trahison ». Soumi affirme que dans cette affaire dite  » hélicoptères cloués au sol » ce sont plus de 7,33 milliards qui été détournés.

Le président de l’URD a déploré aussi la situation au centre du Mali qui a fait plus de 120 000 déplacés. Il a attribué toujours cette situation au mauvais comportement de nos dirigeants.

Il a affirmé dans la foulée que l’opposition malienne a sollicité l’Assemblée nationale pour une enquête parlementaire afin de situer les responsabilités. C’est à dire de trouver les coupables dans ce dossier.

 » Nous voulons qu’après cette enquête parlementaire, nous sachions qui a passé la commande? Qui a livré les hélicoptères ? Qui a ordonné la commande ? Pourquoi ils sont cloués ? Et pourquoi les deux autres hélicoptères ne sont toujours pas livrés ?  » a déclaré le chef de file de l’opposition.

Après avoir situé les auteurs, il faut, selon Soumaila Cissé, qu’ils soient traduits devant la justice, car le président a toujours dit que nul est au-dessus de la loi.

 » Aucune indiscipline et délinquance financière ne sera tolérée » a martelé l’honorable Soumaila Cissé.

Il a réitéré le soutien de toute l’opposition à l’armée malienne qui se bat mais ses ressources sont toujours détournées  par certains de nos responsables.

Le chef de file de l’opposition a aussi révélé que ce sont 120 milliards qui ont été injectés dans l’application de la loi de programmation militaire.  » IBK doit être poursuivi pour haute trahison » a ajouté l’honorable Soumaila Cissé.

Selon le chef de file de l’opposition, ce sont près de 600 civils et militaires qui ont été tués dans le premier semestre de l’année 2019 au Mali. Une situation qui aurait pu être évitée ou réduite de nuisance si les ressources destinées à l’armée n’étaient pas détournées.

A noter que cette conférence de presse a enregistré la présence tous les membres du Front pour la sauvegarde de la démocratie (Mountaga Tall, Dr Choguel Kokalla Maiga, Nouhoum Sarr et autres).

Seydou Diamoutene

22 Septembre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *