Faits divers Société UNE

Bamako: un panneau publicitaire guette les usagers de la route Magnambougou-Missabougou

La vie des usagers de la route du canal Magnambougou-Missabougou est en danger. Un panneau publicitaire en instance de tomber guette de façon imminente un passager pour en faire une victime.

Le long des routes de villes africaines deviennent de plus en plus des poubelles de panneaux publicitaires. A Bamako, le phénomène est légion et inquiétant. Au-delà des mini-panneaux indicatifs des magasins et bureaux, obstruant généralement la vue aux usagers de la route, ce sont des grands panneaux publicitaires, parfois en pléiade aux différents carrefours ou à la queue leu-leu le long des grands axes, qui créent le danger.

Le comble est que la plupart de ces panneaux souffrent d’entretiens, réguliers.  Ce qui, de facto, les exposent aux aléas d’orages ou de rafale de vents.

Sur l’axe Magnambougou-Missabougou, le long de Canal du fleuve Niger, en face de la ruelle menant à l’l’Hôtel Rélais Timbuctu,  un panneau publicitaire sur lequel est collée l’affiche publicitaire de « La Vache qui rit » guette les passagers. Ledit panneau en inclinaison, causée par la pluie diluvienne du 16 mai 2019, est sur le point de tomber. Nul ne sait quand son effondrement interviendra, mais tout usager est conscient de l’imminence du danger.

A défaut de faire appliquer la réglementation en la matière pour recadrer les agences de communication ou les propriétaires de ces panneaux, le Maire de la commune VI et les autorités en charge du secteur doivent agir diligemment pour débarrasser le panneau en question et mettre les usagers de cette voie l’abri du danger.

Aussi doit-on « s’assurer que le mobilier urbain réponde aux normes de sécurités adéquat avant de les installer ».

DACK/Icimali.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *