Actualité Sécurité

Casques Bleus au Mali : Les priorités du nouveau mandat

Les 15 pays membres du conseil de sécurité de l’ONU ont adopté vendredi à l’unanimité, une nouvelle résolution (2480), prorogeant le mandat de la MINUSMA pour un an.

Adoptée par le Conseil de Sécurité, la Résolution 2480 (2019) prorogeant le mandat de la MINUSMA pour un an, met l’accent sur la mise en œuvre de l’accord de paix et le soutien à la stabilisation du centre du pays.

Les priorités stratégiques du nouveau mandat, allant jusqu’au 30 juin 2020,  sont la mise en œuvre de l’Accord et le soutien à la stabilisation du Centre du pays.

Dans sa déclaration lors de cette session du conseil, l’Ambassadeur Représentant permanent du Mali a lancé un appel quand à la mobilisation des ressources humaines, matérielles et financières pour aider la MINUSMA à relever les défis sur le terrain.

L’Ambassadeur Représentant permanent a également salué au nom du Mali le soutien et la mobilisation de la communauté internationale à ses côtés pour le rétablissement de la paix et la sécurité.

Le représentant permanent de la France auprès des Nations unies, M. François Delattre, a salué le nouveau mandat de la MINUSMA.

« La résolution que nous venons d’adopter envoie un message ferme quant à la nécessité de progrès urgents dans la mise en œuvre de l’accord de paix », soutient-il.  Cette résolution, selon lui, définit 5 mesures, concrètes et réalistes, dont le Conseil souhaite voir la pleine réalisation d’ici un an et dont la mise en œuvre fera l’objet d’un premier bilan à mi-parcours par le Secrétaire général d’ici 6 mois.

Les conséquences associées à l’absence de respect de cet objectif sont également clairement établies : ceux qui bloquent la mise en œuvre de l’accord s’exposent aux sanctions, indique le communiqué.

Aussi, la résolution 2480 tire également les conséquences de la dégradation de la situation dans le Centre du Mali. Elle appelle les autorités maliennes à y développer sans délai une stratégie globale pour mettre fin aux violences et assurer le retour de l’Etat.

Toutefois, la nouvelle résolution encourage la MINUSMA à renforcer son action dans le centre du Mali, qui est désormais élevée au rang de seconde priorité stratégique.

Sans remettre en cause la primauté du soutien à la mise en œuvre de l’accord de paix dans le Nord, la résolution demande à la mission de veiller à consacrer suffisamment de moyens à son mandat dans le Centre, dans le prolongement des efforts d’ores et déjà réalisés au cours des derniers mois, notamment à travers le développement d’un plan d’urgence pour la région de Mopti ou la création d’un secteur est dédié.

Habi Sankoré

Le Soft

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *