Sports

Crise du football malien : Dialogue imaginaire de trois récents champions d’Afrique U-20

Il s’agit de: N’golo Diarra, Hakourou Kéïta, et Hamady Diallo.

N’golo: Dis les gars, vous souvenez vous qu’il y a deux ans, on a failli devenir des victimes expiatoires de la folie d’un ministre des Sports, qui avait suspendu injustement le Bureau Fédéral qui gérait le football du Pays.

Hamady :  Il est vrai que n’eut été le sens très élevé de discernement des responsables de la Fifa qui ont, à l’époque, accepté de lever la suspension du Football Malien, on n’aurait jamais connu ce grand bonheur d’offrir à notre pays, la CAN U-17 de 2017.

Hakourou : Moi, je ne sais pas grand choses; mais est-il vrai que notre football se trouve toujours dans la même tourmente ? Comment a-t-on fait alors pour gagner la CAN des U-20 ?

Hamady : Je pense que cette CAN des U 20, fut tout simplement, un DON de dieu à  notre pays. En effet, après notre sacre en 2017, nous avons presque tous eu la chance, grâce à Dieu, d’avoir des contrats professionnels. Quand on nous a appelés pour les U 20, nous étions tous en jambes dans nos différents clubs. Avec notre solidarité et la velléité de vaincre qui nous animait, le Bon Dieu nous a aidés pour le reste. Sinon, il n’y a plus de football au Mali depuis 2017.

N’golo :  Comment le football de notre pays en est arrivé là ?

Hamady : Tu sais N’golo, le monde change ; mais on ne sait pas ce qu’on a pu faire pour subir la colère, sinon la fureur du destin ! Avant, c’étaient nos soldats, nos gendarmes et nos policiers qui partaient pacifier et maintenir la paix dans les pays en guerre. Mais c’est notre pays qui est aujourd’hui sous la tutelle des Nations-Unies. Comme si cela ne suffisait pas, voilà que notre football est bâillonné par la Fifa qui nous impose son fameux Conor qui n’a jamais rien réglé, partout où il a passé.

Hakourou : Que faut-il faire pour mettre un terme à cette crise insensée de notre football ? A mon avis, c’est le président de la République qui doit mettre le pied dans le plat, pour mettre fin à cette aberration…

Hamady : Tu as raison Hakourou. Mais avec la Fifa, il faut mettre des gants. L’Etat malien peut demander à la Fifa de lui donner un temps, pour résoudre la crise à l’interne. A partir de là, le Président peut taper sur la table et exiger des protagonistes l’arrêt immédiat de ces querelles absurdes. L’Etat, il est vrai, a beaucoup d’autres priorités, mais le football est le seul sport qui a l’adhésion totale de toute une Nation. Il ne faut pas oublier cela.

N’golo: On est quand même le pays des Seydoublen, Mahamadou Diarra Djilla, Frédéric Oumar Kanouté, etc… Pourquoi donc, tant de problèmes au sein de notre football ?

Hamady :  N’golo, tu as d’autant plus raison car notre pays est aussi celui des Bakaridjan, Nani Touré, Laïs Traoré, Blocus, Cheick F Kéïta, Cheick F. Diallo et surtout, un certain Salif Kéïta premier Ballon d’Or africain !

Après notre victoire en finale de la CAN à Niamey, le président de la République a déclaré fermement qu’il ne laissera personne entraver notre Avenir. Nous aussi, nous nous soucions de l’avenir de nos frères cadets, qui ne jouent plus au ballon depuis bientôt deux ans.

Que Dieu sauve notre pays et son football ! Amen.

 Un Féru du Football

Aujourd’hui-Mali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *