Actualité

Journal télévisé de l’ ORTM : La dose magique du DG Salif SANOGO !

Dépréciée,   honnie et  impopulaire, l’Office de radiodiffusion et télévision du Mali (ORTM) est en train de remonter en force dans sa grande édition du Journal Télévisé (JT) de 20 heures avec la plus belle manière. Des dossiers d’actualités accrochent  maintenant des téléspectateurs contrariés. Un  professionnalisme, jamais déployé jusqu’ici, est de plus en plus apprécié par le public malien.

 Qui d’entre nous ne jappait pas le JT de l’ORTM? C’était devenu la vitrine de tout sauf le bon, en tout cas concernant l’information. Pour notre part, dans nos différentes grandes formations sur le journalisme, nos confrères occidentaux, les formateurs, ne se gênaient pas de nous jeter la honte. L’ORTM était sur toutes les lèvres en mal. Ces professionnels désapprouvaient surtout le JT. Pour certains d’entre eux, l’ORTM serait la dernière des télévisions d’état de la sous-région. Cela, au regard  de sa pauvreté en terme d’informations. Et surtout  la manie de la propagande  qui s’y appliquait. Toutes  les appréciations se faisaient du sens négatif à cet effet.

Tout comme les confères étrangers, le désamour était presque consommé entre l’ORTM et ses téléspectatrices et téléspectateurs nationaux. Les gens  se déconnectaient à cause de cette pratique d’appauvrissement en information et les multiples censures qui dominaient. Cet état de fait a, d’ailleurs, provoqué le  tollé chez certaines organisations de la société civile malienne.   Le mouvement ‘’Trop c’est trop’’, pour ce faire, a organisé une marche pacifique   sur le siège de l’ORTM dans le passé, pour protester contre la communication discrétionnaire de l’ORTM.  Tout le monde y va de son commentaire. Certains Maliens n’ont pas hésité de rayer l’ORTM du menu de leur télécommande.  Ceux sont, peut-on affirmer, les seuls tenant du pouvoir et leurs amis qui s’y intéressaient.

Nouvelle ère à l’ORTM ?

C’est le moins qu’on puisse dire. Depuis un certain temps, l’ORTM enregistre des nouveaux téléspectateurs. L’arrivée de Salif Sanogo à la tête de la Direction Générale de la télévision d’Etat apporte du changement, du sang neuf. Et, ce, sans pourtant nuire à l’intérêt, la responsabilité ou à l’image  de l’Etat du Mali. On a tendance à oublier le système caduque qui s’y révélait à travers les JT de l’ORTM.

En effet, depuis quelques jours, le JT de l’ORTM retient l’attention  des Téléspectateurs. Avec à la clé des commentaires logiques et perspicaces sur l’actualité brulante nationale. Aussi, des journalistes très professionnels descendent sur le terrain et font des reportages accrochés à l’actualité. Ils donnent la parole aux différentes parties concernées par la problématique du jour. A titre d’exemple, le reportage de notre consœur Niania Aliou  sur la cherté du prix du ciment au Mali, celui du confrère Sory Ibrahim Kéita réalisé dans la ville de Bamako à  l’occasion de la grande chaleur des premiers jours du mois de ramadan  2019.

L’ORTM  brille présentement  de par son envie de bien faire, dans le temps. Les téléspectateurs ont été surpris de voir consacrée une grande partie du JT à la présentation des ministres le jour même de la composition du nouveau de Dr Boubou Cissé.  Contrairement au passé récent, on a cru à une chaine étrangère ce jour. Ces présentations des membres du gouvernement ont été couplées à l’analyse pertinente de Sidiki Dembélé. Des éventuels défis de l’heure ont été rappelés. On n’en revenait pas.

C’est indéniable. La dose magique apporté par le DG Salif Sanogo est palpable. C’est une équipe dynamique, dévouée  qui se révèle désormais à chaque grande édition du JT. Cette initiative de Salif Sanogo intervient en un moment où on croyait moins à la capacité de la jeunesse malienne à relever les défis.

Par ricochet, il faut reconnaitre et saluer  le ministre Arouna Modibo Touré pour sa clairvoyance dans le choix porté sur Mr Sanogo pour diriger l’ORTM. Il doit sa nomination au jeune Arouna Modibo Touré,  le chef du département de la Communication et de l’Economie Numérique de l’époque.

Cependant, Salif Sanogo et son équipe n’ont plus droit à l’erreur et à la paresse. Ils  doivent plutôt perpétuer, avec le plus grand professionnalisme, sur cet élan à satisfaire les téléspectatrices et téléspectateurs de l’ORTM. Ce, tout en introduisant de nouvelles grilles plus utiles et en phases avec notre ère. Cela y va de l’honneur de toute une génération.

Aminata SISSOKO

Le Soft

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *