Sécurité UNE

Mali: Plus de 40 policiers de la BSI outillés sur les engins explosifs improvisés, le maniement d’armes, les combats rapprochés puis la pénétration dans les bâtiments

Dans l’intention d’outiller tous les policiers sur les engins explosifs improvisés, le maniement d’armes, les combats rapprochés puis la pénétration dans les bâtiments, l’EUTM à travers l’EUCAP Sahel, a formé la semaine dernière, une quarantaine éléments de la Brigade d’intervention Spéciale (BSI).

La cérémonie de clôture présidée, par le représentant du DG de la police, le Commissaire de police Haï Dramé, le responsable Section des Stages, s’est déroulée vendredi dernier à l’Ecole Nationale de Police, en présence du Commandant de la BSI, le Commissaire Divisionnaire Boubacar Sow et les représentants de l’EUTM et l’EUCAP Sahel Mali.
L’objectif de la formation visait à renforcer les capacités opérationnelles des éléments sur le terrain. C’est pourquoi, le représentant du DG, le Commissaire Haï Dramé a, au cours de la cérémonie de clôture, exprimé ses impressions de satisfaction pour cette formation conjointement organisée par l’Eucap Sahel et l’EUTM au profit des fonctionnaires de police. Pour le responsable des stages, les attentes ont été comblées, car les quarante fonctionnaires de police sont désormais formés sur les techniques d’intervention, l’investigation des bâtiments et sur les engins explosifs improvisés.
Il a invité les stagiaires à appliquer les techniques apprises durant cette formation et continuer à les exercer pour en faire profiter les autres qui n’ont pas bénéficié la formation.
Le commandant de la BSI, le Commissaire Divisionnaire Boubacar Sow a remercié les organisateurs de la formation et apprécié les techniques enseignées. Il a à son tour invité les jeunes au travail dans la discipline afin de mettre en œuvre les connaissances acquises durant cette formation conjointe. Selon le commissaire Sow, la Brigade d’Intervention Spéciale a comme, missions principales la lutte contre le terrorisme sur toutes les formes, la protection des personnes hautes personnalités, le désamorçage des baumes explosives et le déménage.
Les représentants de l’EUTM et l’EUCAP Sahel Mali ont tous abordé dans le sens. Car selon eux, cette formation conjointement organisée est le fruit d’un travail commun. « C’est dans l’esprit de solidarité que nous pouvons réussir nos missions » ont-ils déclaré.
Le porte-parole des stagiaires, le Sergent stagiaire de police Tièmoko
Traoré a déclaré que les autorités peuvent compter sur eux, pour la bonne pratique des connaissances acquises. Et a aussi précisé qu’ils ont appris les techniques de combats rapprochés, le maniement d’armes, les interventions dans les bâtiments clos et les notions sur les engins explosifs improvisés.
La fin de la cérémonie s’est marquée par la remise des attestations et une prise de photos de famille.

Avec CCPN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *