Actualité UNE

PRESIDENTIELLE DE 2018 : Mara déshabille Soumaïla Cissé et Tiébilé Dramé

Pour Moussa Mara du Yelema, le candidat de l’Union pour la République et la Démocratie (URD) l’honorable Soumaïla Cissé et son Directeur de campagne Tiébilé Dramé « ne représentent pas le changement auquel nous aspirons » au Mali.

Supposé être un prétendant sérieux à l’élection présidentielle de 2018 dont le premier tour est prévu au 29 juillet prochain, le président du parti YELEMA (Changement) ayant pourtant déclaré sa candidature pour ladite élection a préféré s’aligner le candidat du RPDM, l’ancien Premier ministre de la transition 2012-2013 Cheick Modibo Diarra.

« Personnellement, je souhaiterais que Cheick Modibo Diarra, l’ancien Premier ministre de la transition, adhère à cette convention. Je suis en train de travailler pour qu’il soit membre des bâtisseurs. Il pourrait être notre candidat, car il est installé dans la tête de nos compatriotes comme quelqu’un de crédible sur lequel on peut compter. Il illustre aussi le changement auquel nous aspirons : il est ‘’neuf’’, non issu du sérail politique, et il a un corpus idéologique proche du notre, notamment en matière de lutte contre la corruption », confiait-il à Jeune Afrique cette semaine.

A la question « pourquoi ne vous êtes-vous pas entendu avec Soumaïla Cissé et Tiébilé Dramé ? », le probable directeur de campagne de Cheick Modibo Diarra estime que ces deux hommes « ne représentent pas le changement auquel nous aspirons ».

« J’estime que leur stratégie, qui consiste uniquement à avoir le président en ligne de mire, est électoralement risquée. Cela les fait passer pour des agités qui prônent les manifestations de rue », a déclaré Moussa Marra.

Pour l’ancien Maire de la Commune IV, « les Maliens aiment le consensus, le calme et la tranquillité » et « refusent les extrêmes. Si l’opposition adopte cette stratégie extrémiste, le pouvoir aura un boulevard devant lui pour jouer la carte de la force tranquille et de l’unité nationale ».

« Bref, Soumaïla Cissé et Tiébilé Dramé ne sont pas en train de prendre la bonne direction. Leurs discours pourrait se résumer par ‘’ôte-toi de là que je m’y mette’’, mais ce qu’ils vont y faire, ils ne le disent à personne. Ils n’ont pas d’autre projet que de remplacer IBK », a dénoncé l’ancien Premier Ministre malien.

Pour l’ex-Chef du Gouvernement, le projet de Yelema « est de changer le système qui a enlisé le Mali depuis une trentaine d’années et dont ils sont tous membres, IBK comme eux ».

DACK/ Icimali.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *