Actualité UNE

Tenue effective de la présidentielle 2018 : le Tigre réussit le pari

Tenue effective présidentielle 2018 Tigre réussit pari

A l’instar de son Président, le Premier ministre d’IBK rassurait peu au départ. Mais, en quelques mois de redressement, celui qui est appelé ‘’Le Tigre’’ pour sa ruse et sa clairvoyance, redore le blason d’un régime alors en perte de vitesse. A la grande surprise de tous, Soumeylou Boubèye Maïga réussit à tenir les élections presque partout au Mali, sans incident majeur.

Pour le renforcement de la démocratie, les Maliens étaient attendus aux urnes le 29 juillet 2018 pour élire leur nouveau Président de la République, après les cinq ans du Président sortant Ibrahim Boubacar Kéïta, qui sera candidat à sa propre succession.

A moins d’un an de ladite élection, beaucoup étaient ces Maliens sceptiques, vu le côté sécuritaire dans lequel se trouve encore l’électorat.

Des attaques terroristes se sont déplacées du Nord au Centre du pays, dont la conséquence est la crise intercommunautaire entre les ethnies dogon et peulh.

C’était sous l’ex-Premier Ministre Abdoulaye Idrissa Maïga qui, malgré ses efforts avec le Président du Haut Conseil Islamique du Mali Mahmoud Dicko, n’a pas pu maîtriser Amadou Kouffa et ses Hommes.

Dans ce contexte de désarroi, fut nommé un Homme, on dirait providentiel, le 29 décembre 2017, au poste de Premier Ministre, Chef du Gouvernement, en remplacement d’Abdoulaye Idrissa Maïga. Celui-là, c’est Soumeylou Boubèye Maïga allias « Le Tigre », qui renaît de ses cendres après avoir été limogé quelques mois de son poste de Ministre de la Défense et des Anciens combattants.

A sa nomination à sept mois de l’élection présidentielle, le scepticisme s’est renforcé par rapport au respect du calendrier électoral. Serein, calme comme un crocodile, l’ancien Homme fort de la sécurité d’Etat malienne a mis son agenda en branle dont la priorité est l’organisation de l’élection présidentielle. La date du 29 juillet 2018 fixée marque le début du processus électoral qui soulèvera des soubresauts au sein de la classe politique malienne. Sous l’instigation de l’opposition politique, des milliers de Maliens seront dans les rues de Bamako pour réclamer l’audit du fichier électoral, l’utilisation des cartes d’électeurs à la place de la carte NINA, autant de motifs de revendications qui empêcheraient d’aller au vote à la date prévue.

Connaissant la classe politique malienne comme la pomme de ses mains, le Premier Ministre est resté ouvert au dialogue et toutes les demandes de l’opposition ont été satisfaites. Evitant ainsi le plan de l’opposition d’aller à une transition sans IBK. La marche du samedi 2 juillet 2018, réprimée, et celle du 8 juin autorisée ont été la manifestation de ce plan.

Tenue effective présidentielle 2018 Tigre réussit pari

Le Premier Ministre SBM a tout mis en place pour la tenue de l’élection, n’en déplaise à ceux qui veulent boycotter. Il a réussi à créer le climat de confiance entre le Mali et ses partenaires, surtout la France et l’Union Européenne. Mais tous les prétendants au fauteuil présidentiel seront au rendez-vous ; car, ayant déposé leurs actes de candidature. Le matériel électoral prêt est acheminé à leur destination respective, les cartes d’électeurs sont distribuées, les forces de sécurité sont déployées, les agents électoraux sont formés.

Comme coup de tonnerre, Tiébilé Dramé annonce les couleurs du boycott, arguant que le fichier électoral comporte des doublons. Ces gesticulations n’ont pas fait trembler le Premier Ministre qui est resté sereinement droit dans ses bottes.

Tenue effective présidentielle 2018 Tigre réussit pari

Le dimanche 29 juillet 2018 tant attendu et qui créait la psychose au sein des populations, est arrivé comme les autres jours ordinaires. Comme sans trompette ni tambour, les électeurs sont massivement sortis pour accomplir leur devoir civique. Tout s’est déroulé dans le calme sans incident majeur, si ce ne sont les zones connues d’avance où la probabilité était extrêmement faible pour l’effectivité de l’élection, notamment certains endroits des Régions du Nord et surtout le Centre du pays où règnent les Hommes du prédicateur djihadiste Amadou Kouffa. Les observateurs nationaux et internationaux de l’UE, de l’Union Africaine, de la CEDEAO ont salué la crédibilité de l’élection et ont même appelé tous les candidats à accepter le verdict des urnes.

Contrairement à la psychose de la violence qui régnait, le soir du dimanche 29 juillet 2018 s’est passé comme d’ordinaire. Tel sera le cas pour les jours suivants, marquant l’attente des résultats provisoires officiels du Ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, seule instance habilitée à les proclamer.

Ce premier tour, au cas où il n’y aura plus un second tour, a été une réussite pour les Maliens, mais surtout pour le Premier Ministre Soumeylou Boubèye Maïga. «Le Tigre » a réussi en l’espace de sept mois seulement à tenir l’élection présidentielle. Ce qui n’est pas donné à tout Chef de Gouvernement de réussir à le faire, surtout dans ce contexte de crise. Donc, il faut être « Le Tigre » pour le faire.

Tenue effective présidentielle 2018 Tigre réussit pari

D.C.A

Source: Le SOFT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *