Vie des Stars

Toofan se confie

Sur sa biographie, Toofan composé de deux jeunes garçons plein d’avenir marquent progressivement  de leur empreinte la musique togolaise. Le groupe se confie sur son parcours.

Toofan : Moi, c’est Master Just. Je réponds à l’état civil au nom de Fatowou Kossivi. Je suis l’ambianceur du groupe et je mets le feu. L’autre, c’est Blaise Mensah dit Barabas, toaster et ambianceur. Tous deux, nous sommes de nationalité togolaise.
Le concept « Ogbragada », Qu’est ce que cela signifie exactement ?
Master Just : Ogbragada veut dire d’abord « debout ». Nos grands parents ont l’habitude de dire en mina (Langue vernaculaire du Togo) Egbéa moulé Ogbragada ! En français, ça veut dire « Je suis en pleine forme aujourd’hui ». Une maman en pleine forme est une mère en qui ont sent de la vie. Musicalement parlant, Ogbragada est un mélange de Rap, de hip hop, d’ambiance et une petite touche de comédie.
Comment est né notre rythme ?
Barabas : Tout d’abord je remercie le tout puissant parce que tout vient de lui. Il a fallu qu’il nous parle et nous montre le chemin. Le reste est le fruit de plusieurs années de travail. Nous avons expérimentés beaucoup de genres musicaux puis, on s’est dit pourquoi ne pas faire quelque chose basé sur ce que nos aînés ont fait de bien. Là, nous avons découvert que tout ce qu’ils avaient crée repose sur la tradition. Alors nous avons décidé d’ajouter du hip hop et de créer une rythmique africaine en général et togolaise en particulier. Et poum, ça a mordu ! Le Ogragada est né.

Depuis quelques temps, vous orientez davantage vos concerts vers les pays voisins. Qu’est-ce qui vous pousse vers là ?
Muster Just : Nous avons produit notre premier album dans notre pays (le Togo). Nous avons eu la chance juste après de faire des tournées en Norvège, en France et en Allemagne. Après nous avons accompagné l’équipe nationale de football du Togo,les Eperviers à une coupe du monde. Il est normal que notre travail attire d’autres pays qui veulent nous découvrir.
Au départ, Toofan est composé de trois ténors. Vous vous retrouvez à deux aujourd’hui.

All One, le troisième larron est parti, pourquoi ?
Il a choisi son chemin. On n’y peut rien. On en reste malgré tout des amis. On s’appelle souvent, c’est l’essentiel.
Que fait-il exactement en Allemagne ?
Il continue dans la musique. Il n’a pas encore d’album ni de single. Aux dernières nouvelles, il est en Suède.

À suivre BIENTÔT

#Icimali.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *