Société

Célébration du 1er Mai 2019 : Le Syndicat des travailleurs de Sotelma-Malitel rencontre la presse

Les produits et services de la Société de téléphonie mobile au menu des échanges avec les hommes de média

Le  Mali à l’instar des autres nations du Monde, a célébré hier mercredi, 1er Mai, la journée internationale du travail. Cette journée est célébrée chaque année par les différentes centrales syndicales et associations défenseurs des droits des travailleurs, à travers des défilés, des conférences débats. Bref, chacune de ces organisations syndicales célèbre cette journée commémorative en sa manière.

C’est le cas du comité exécutif du Syndicat des travailleurs de Sotelma-Malitel  (STSM). Il a organisé une conférence de presse portant sur le thème : « Les produits et services de la Sotelma’’. La conférence était animée par le Secrétaire général du STSM, Sayon Doumbia. Il avait à ses côtés, Cheick A.T. Kane, chargé des Relations publiques.

L’objectif recherché à travers cette conférence de presse, selon les organisateurs est de faire connaitre les produits et services de Sotelma-Malitel au grand public et expliqué au public les grands chantiers entrepris par la Direction générale de Sotelma. D’où le choix du thème.

Le 1er Mai, fête du travail est une journée de souvenir, d’hommage à l’endroit des femmes et des hommes qui ont mené une lutte courageuse face aux répressions sanglantes pour avoir le bénéfice d’une durée quotidienne de travail de 08 heures. A l’entame de ses propos, le Secrétaire général du STSM, Sayon Doumbia, a fait un historique de l’avènement de la fête du travail. Ainsi, il a rappelé que c’est à Chicago en 1887 que cette lutte du droit des travailleurs a commencé. Au-delà du souvenir, selon M. Sayon, le 1er Mai est aussi chargé de symboles liés à des phénomènes actuels. Partout il y a la précarisation des emplois, de l’exploitation sauvage de la force de travail, entre autre. C’est contre cette détérioration des rapports professionnels, que le 1er Mai prend toute sa signification a estimé le secrétaire général du STSM.

‘’Notre pays n’est pas indemne des dérives du libéralisme de la mondialisation, au point qu’il existe de services et entreprises, où faire du syndicalisme est un problème, et devient souvent des causes de licenciement’’, a-t-il déclaré.

Au plan interne, le secrétaire général, au nom de ses collègues, a saisi l’occasion pour saluer le Directeur général de la Sotelma pour des efforts consentis à l’endroit des travailleurs. Il a salué par la même occasion, la direction pour le nouveau programme de couverture du pays en réseaux Malitel.

Sayon a aussi soumis des doléances auprès de ladite direction, notamment la régularisation des contractuels à l’instar d’autres sociétés de la place. « Nous sommes témoins du dévouement et l’expertise de ces jeunes contractuels au service de l’entreprise », a-t-il reconnu.

A.M.T

22 Septembre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *