Au regard de l’importance toute particulière que nos plus hautes Autorités accordent à la conduite de ce processus, cette rencontre inaugurale a enregistré la participation d’une vingtaine de membres du Gouvernement, et avait pour objet d’orienter, d’harmoniser et d’examiner les actions liées à la gestion des impacts du retrait du Mali de la CEDEAO, tout en préservant les intérêts de notre pays.
UNE Actualité

Retrait du Mali de la CEDEAO : Le Comité national de pilotage amorce les préparatifs

Le ministre Abdoulaye Diop des Affaires étrangères et de la Coopération internationale et le Colonel Abdoulaye MAIGA, Ministre d’État, Ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Porte-parole du Gouvernement, ont présidé la première réunion du Comité national de pilotage du retrait du Mali de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), à la suite de la décision concertée des pays membres de l’Alliance des États du Sahel (AES).

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) devient de plus en plus un sujet controversé. Entre ceux qui exigent son départ et ceux qui s’y opposent, l’Etat reste le seul arbitre. Pour le président de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH)-Mali, « la présence ou le départ de la MINUSMA n'aura aucun impact sur l'obligation de l'Etat du Mali à respecter ses obligations nationales et ses engagements internationaux en matière de droits humains ».
Actualité UNE

Suspension des activités des partis politiques : La CNDH-Mali réagit

La Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) Mali considère le Décret n°0230/PT-RM du 10 avril 2024 portant suspension des activités des partis politiques et des activités à caractère politique des associations comme une atteinte à certaines libertés fondamentales, notamment les libertés d’association, d’opinion et d’expression. In-extenso la déclaration signée du président de l’institution, Aguibou […]

La crise éducative qui sévit au Mali prend une tournure critique avec le maintien de la grève des établissements éducatifs privés de l'Enseignement secondaire, malgré les efforts déployés par le gouvernement. Face à cette situation préoccupante, l'ex-Premier ministre Moussa Mara a lancé un cri de cœur, appelant à la résolution rapide et pacifique de ce différend.
Politique UNE

Mali : Les autorités suspendent les activités politiques, l’ex PM Moussa Mara réagit

Par Décret n°2024-0230/PT-RM du mercredi 10 avril 2024, les autorités de la transition ont suspendu toutes les activités des partis politiques et des activités à caractère politique des associations, jusqu’à nouvel ordre. « Une atteinte aux droits constitutionnels des citoyens mais surtout un recul majeur dans la quête de l’unité et de la cohésion de la nation », dénonce l’ancien Premier ministre Moussa Mara.

« Nous utiliserons toutes les voies légales et légitimes pour le retour de notre pays à l'ordre constitutionnel normal et dans le concert des Nations, gage de la stabilité politique et du développement durable », déclare la coalition dans sa déclaration.
Politique UNE

Mali : Suspension des activités politiques pour favoriser la transition vers la paix

Dans un mouvement visant à instaurer un climat propice à la transition vers la paix et la réconciliation nationale, le Ministre d’État, Ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Porte-parole du Gouvernement, le Colonel Abdoulaye Maïga, a annoncé la suspension des activités des partis politiques et des associations à caractère politique au Mali.

Le Chef de l’État a appelé à une mobilisation renforcée autour du Dialogue Inter-Maliens, soulignant son importance pour la restauration de la paix, de la stabilité et de l’unité nationale. Reconnaissant le caractère sacré de l’Aïd El-Fitr et son message de solidarité, de paix et de pardon, le Président GOÏTA a encouragé les Maliens à s’unir dans cet esprit de fraternité et d’amitié.
Actualité UNE

Dialogue Inter-Maliens : Le Président Assimi Goïta appelle à une forte mobilisation

Le Président de la Transition, Son Excellence le Colonel Assimi GOÏTA, Chef de l’État, a effectué ce mardi 9 avril 2024, la prière de l’Aïd El-Fitr (Fête de Ramadan), avec la communauté musulmane du Mali. Le Chef de l’État a prié dans la salle des banquets du palais de Koulouba, servant de mosquée à cette occasion.