A noter que la ville de Tombouctou qui compte huit (8) quartiers établis sur une superficie de 21 Km², a été érigée en commune de moyen exercice en 1958 puis en Commune de plein exercice en 1966. Elle compte une population de 106 249 habitants en 2021 et a bénéficié de l’appui du Projet de Déploiement des Ressources de l’Etat pour l’Amélioration des Services et la Riposte Locale à la COVID-19 (PDREAS)
Actualité UNE

Commune urbaine de Tombouctou : Où sont passés les 319 100 625 F CFA ?

Cette nouvelle vérification financière établie par le bureau du vérificateur général avait pour objet la gestion de la Commune Urbaine de Tombouctou au titre des exercices 2019, 2020 et 2021.  Le but était de s’assurer de la régularité et de la sincérité des opérations de recettes et de dépenses ainsi que la conformité des actes des organes délibérant et exécutif de la Commune. C’est à cet effet que les enquêtes ont mis à nu cette irrégularité qui s’élève à un montant de plus de 319 millions de FCFA.

Choguel Kokalla Maïga-Premier ministre-Mali
EDITO SANS DÉTOUR

Autant Le Dire… : Choguel ou l’énigme de la transition

Partir ou partira pas ? Telle est la question qui taraude les esprits depuis la réapparition du Premier ministre Choguel Kokalla Maïga la semaine dernière. Fallait-il s’attendre à tel un scénario ? Les avis sont partagés. Est-ce que le PM Choguel avait besoin de se rendre en grande pompe chez le président de la Transition avant de se précipiter incognito chez le président du Conseil national de transition (CNT) ?

Une insécurité grandissante, un climat social délétère, une économie dramatique et intenable, une diplomatie calquée sur du populisme, une autre prolongation de la transition... Le diagnostic fait par le Cadre des partis et regroupements politiques pour le retour à l’ordre constitutionnel (CPRP-ROC) est sans complaisance car révélant un tableau rembruni. Le pouvoir de Bamako, apparemment aux abois, a besoin d’être sauvé avant que le pays ne sombre.
Politique UNE

Le CPRP-ROC et l’état de la Nation : « Dramatique et intenable »

Une insécurité grandissante, un climat social délétère, une économie dramatique et intenable, une diplomatie calquée sur du populisme, une autre prolongation de la transition… Le diagnostic fait par le Cadre des partis et regroupements politiques pour le retour à l’ordre constitutionnel (CPRP-ROC) est sans complaisance car révélant un tableau rembruni. Le pouvoir de Bamako, apparemment aux abois, a besoin d’être sauvé avant que le pays ne sombre.