Si en décembre 2012, le déploiement d’une force internationale au Mali, décidé par le Conseil de Sécurité à l’unanimité de ses membres, à la demande du Mali, a été qualifié d’acte historique par le chef de la diplomatie malienne de l’époque, la demande d’un retrait sans délai de la MINUSMA par un autre chef de la diplomatie à un peu plus de dix ans d’intervalle, est toute aussi historique. Le peuple malien, les autorités maliennes se trouvent ainsi, par leur volonté, placés face à leurs responsabilités. Ce moment est plein de promesses assurément, et trouve son fondement dans cette volonté affichée de souveraineté retrouvée pour assurer notre développement et notre sécurité essentiellement par nos propres forces.
Economie UNE

Moussa Mara au Gouvernement : « Eviter de s’enfermer dans la spirale de l’endettement »

Les conseils de l’ancien Premier ministre ne sont pas faits attendre, Moussa Mara ‘’demande au Gouvernement d’éviter de s’enfermer dans la spirale de l’endettement à très court terme qui conduit fatalement à la faillite financière’’. « Il est urgent de chercher des solutions de financement alternatives à l’endettement », préconise-t-il.

L’ECOMOF, en tant que plateforme de dialogue collaboratif et d’exposition du potentiel du secteur des mines et du pétrole de la région, vise à permettre aux principales parties prenantes d’œuvrer de manière continue et inclusive à identifier des mécanismes appropriés qui soient de nature à assurer l’équité dans l’exploitation, la gestion et la distribution des bénéfices optimaux qui découlent et continueront de découler des secteurs minier et pétrolier
Economie Actualité UNE

Économie : Forum des mines et du pétrole de la CEDEAO à Cotonou (Bénin)

La CEDEAO et le gouvernement de la République du Bénin organisent la 4ème édition du Forum des mines et du pétrole de la CEDEAO (ECOMOF 2024). Ce forum, ouvert ce jour, 22 février 2024, se déroulera jusqu’au 24 février, à Cotonou. L’ECOMOF avait été créé en 2012 par la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO, en tant que plateforme biennale de coopération régionale, pour le développement du secteur géo extractif en Afrique de l’Ouest.

Ces travaux d’aménagement contribueront à assurer la fluidité des accès routiers et garantir la sécurité des usagers
Economie UNE

Mali : Les travaux d’aménagement routier à Kati lancés

Le Président de la Transition, le Colonel Assimi GOÏTA, a lancé le jeudi 1er février 2024 les travaux d’aménagement de la RR9 et des voies stratégiques à Kati, sur le champ d’exercice des FAMa. La cérémonie a été marquée par la présence du Premier ministre, du Président du Conseil national de Transition, ainsi que de plusieurs membres du Gouvernement de Transition. Des partenaires et amis du Mali ont également honoré de leur présence cet événement majeur.

A ce titre, la lenteur dans la délivrance du quitus fiscal, a été identifiée comme un des facteurs impactant négativement la célérité du processus de passation des marchés.
Economie UNE

Mali : La digitalisation de la délivrance du quitus fiscal (E-Quitus) lancée

Le ministre de l’Economie et des Finances a procédé au lancement officiel de E-Quitus, une plateforme digitalisée de délivrance du quitus fiscal ce mardi 23 janvier 2024 en présence du ministre de la communication, de l’économie numérique et de la modernisation de l’administration monsieur Alhamdou Ag ILYENE , les présidents l’ARMTP, de l’APDP, de Vérificateur Général, de l’ARMDS, les membres des cabinets ministériels et les responsables des services centraux et rattachés  ainsi que les représentants du secteur privé et des partenaires techniques et financiers.

Douaniers Mali Chiffres
Economie Actualité UNE

Recettes douanières : le tableau affiche un excédent de 37,2 milliards en 2023

A l’heure du bilan, la Direction Générale des Douanes est bien au rendez-vous du résultat. Disons-le tout de suite : elle a réalisé 758, 490 milliards de Fcfa contre une prévision de 721, 289 milliards de Fcfa, soit un écart positif de 37, 201 milliards de Fcfa. Il se dégage donc un taux de réalisation de 105, 16 %.

L'idée d'une alliance monétaire entre ces trois pays, dont les dirigeants actuels sont arrivés au pouvoir par la force, représenterait une rupture significative avec les autres pays de l'UEMOA, ainsi qu'avec la France, avec laquelle ils ont des différends. Le Mali, le Niger et le Burkina Faso font partie de ce bloc régional dont les pays utilisent une monnaie commune, le FCFA (XOF), adossé à l'euro avec une garantie de convertibilité assurée par la France.
Economie UNE

Alliance monétaire du Sahel : Mythe ou réalité ?

Après avoir abordé la question sécuritaire, le Niger, le Mali et le Burkina Faso envisagent la création d’une alliance monétaire. Ces trois pays sahéliens partagent actuellement la même monnaie, le Franc CFA, utilisé dans l’ensemble de l’espace UEMOA. La question qui se pose est de savoir si les dirigeants de ces trois États réussiront à instaurer une monnaie commune ou s’il s’agit simplement d’une manœuvre visant à attirer l’attention au niveau régional.