Pour augmenter les revenus de sa mine, le Mali a décidé de suspendre les exportations de lithium jusqu'à nouvel ordre afin de commencer à ravitailler les autres pays en minerai sous forme concentrée dès 2024, ce qui serait beaucoup plus rentable.
Economie UNE

Mali : Signature de l’accord sur le projet de lithium de Goulamina et la mine de Morila entre l’Etat, Ganfeng Lithium CO, Leo lithium et Firefinch

Alousséni Sanou, ministre de l’Economie et des Finances et Pr. Amadou Keita, ministre des Mines du Mali de la République du Mali portent à la connaissance de l’opinion publique nationale et internationale, qu’à la suite d’une série de négociations, l’Etat du Mali a conclu un accord avec les sociétés GANFENG LITHIUM CO, LEO LITHIUM et FIREFINCH pour la résolution de la crise de Morila d’une part et d’autre part l’exploitation du lithium de Goulamina.

Seydou KEÏTA, qui a entamé ce projet ambitieux en 2021, a transformé son rêve en réalité, illustrant parfaitement la transition réussie d’une carrière sportive à celle d’entrepreneur engagé. Le complexe industriel, résultat d’années d’efforts et d’investissements considérables, est désormais prêt à démarrer ses opérations, promettant de devenir un moteur de croissance pour la région et pour le Mali tout entier.
Economie UNE

Le Président Assimi Goïta et le footballeur international Seydou Keita parlent industrie

Le Président de la Transition, Son Excellence le Colonel Assimi GOÏTA, Chef de l’État, a reçu en audience, ce mardi 07 mai 2024, Seydou KEÏTA, ancien footballeur international et entrepreneur visionnaire, en prélude de la finalisation de son complexe industriel à Sanankoroba, dans le Cercle de Kati. Cette rencontre, qui s’est tenue en présence du ministre de l’Industrie et du Commerce, marque un jalon important dans le parcours de M. KEÏTA et pour le développement économique du Mali.

Par la même occasion, on note que le Mali, pays qui occupait le premier rang de producteur de coton sur le continent Africain en 2022, est rétrogradé à la troisième place avec sa production estimée à 390.000 tonnes en 2023. En clair, soit moins que l'année dernière où il a fait un record de production de plus de 760 000 tonnes au titre de la campagne 2021-2022.
Economie UNE

Campagne agricole 2024 au Mali : Les prix du coton, des intrants agricoles subventionnés,… des chiffres

Lors de la récente 14e session du Conseil supérieur de l’Agriculture (CSA) au Palais de Koulouba, le gouvernement malien a annoncé une série de mesures visant à renforcer le secteur agricole pour la campagne 2024. Sous la présidence du Colonel Assimi Goïta, Président de la Transition, cette réunion a mis en lumière l’engagement continu du gouvernement à soutenir les agriculteurs et à assurer des prix équitables pour les produits agricoles.

Economie UNE

Huilerie au Mali : Vers une diversification des matières premières

Le Ministre de l’Industrie et du Commerce du Mali a répondu à l’appel de la Fédération Nationale des Producteurs d’Huile et d’Aliment de Bétail du Mali (FENAPHAB) ce dimanche 28 avril 2024 pour son 6e Congrès Ordinaire. Avec un discours poignant et sincère, il a souligné l’importance cruciale de l’industrialisation au Mali, gage de développement durable et inclusif. Les défis que traverse le secteur ont été au cœur des échanges entre le Ministre et les membres de la FENAPHAB.

En ce qui concerne le FMI, des discussions ont porté sur l'octroi d'une Facilité de Crédit Rapide, évaluée entre 90 et 100 millions de dollars, pour permettre au Mali de faire face aux dépenses nécessaires au retour de l'État dans le Centre et dans le Nord pour la reconstruction des infrastructures de base et pour fournir une assistance alimentaire d'urgence aux familles déplacées.
Economie UNE

Mission de travail du FMI à Bamako du 22 au 26 avril pour discuter d’une Facilité de Crédit Rapide

Bamako, le 20 Avril 2024 – Une mission de travail du Fonds Monétaire International (FMI) est prévue à Bamako du 22 au 26 avril prochain afin d’approfondir les discussions sur l’octroi d’une Facilité de Crédit Rapide (FCR) au Mali. Cette annonce survient suite à la participation du Ministre de l’Économie et des Finances, Monsieur Alousséni […]

Si en décembre 2012, le déploiement d’une force internationale au Mali, décidé par le Conseil de Sécurité à l’unanimité de ses membres, à la demande du Mali, a été qualifié d’acte historique par le chef de la diplomatie malienne de l’époque, la demande d’un retrait sans délai de la MINUSMA par un autre chef de la diplomatie à un peu plus de dix ans d’intervalle, est toute aussi historique. Le peuple malien, les autorités maliennes se trouvent ainsi, par leur volonté, placés face à leurs responsabilités. Ce moment est plein de promesses assurément, et trouve son fondement dans cette volonté affichée de souveraineté retrouvée pour assurer notre développement et notre sécurité essentiellement par nos propres forces.
Economie UNE

Moussa Mara au Gouvernement : « Eviter de s’enfermer dans la spirale de l’endettement »

Les conseils de l’ancien Premier ministre ne sont pas faits attendre, Moussa Mara ‘’demande au Gouvernement d’éviter de s’enfermer dans la spirale de l’endettement à très court terme qui conduit fatalement à la faillite financière’’. « Il est urgent de chercher des solutions de financement alternatives à l’endettement », préconise-t-il.

L’ECOMOF, en tant que plateforme de dialogue collaboratif et d’exposition du potentiel du secteur des mines et du pétrole de la région, vise à permettre aux principales parties prenantes d’œuvrer de manière continue et inclusive à identifier des mécanismes appropriés qui soient de nature à assurer l’équité dans l’exploitation, la gestion et la distribution des bénéfices optimaux qui découlent et continueront de découler des secteurs minier et pétrolier
Economie Actualité UNE

Économie : Forum des mines et du pétrole de la CEDEAO à Cotonou (Bénin)

La CEDEAO et le gouvernement de la République du Bénin organisent la 4ème édition du Forum des mines et du pétrole de la CEDEAO (ECOMOF 2024). Ce forum, ouvert ce jour, 22 février 2024, se déroulera jusqu’au 24 février, à Cotonou. L’ECOMOF avait été créé en 2012 par la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO, en tant que plateforme biennale de coopération régionale, pour le développement du secteur géo extractif en Afrique de l’Ouest.