Sécurité

Visite du directeur régional de l’UNFPA au Mali : Mabingue NGOM satisfait des mesures sécuritaires du gouvernement

Cette visite vise à coordonner les actions du système des Nations Unies sur le terrain, par rapport à la stabilisation du Mali

Après sa rencontre avec le président de la République, le Directeur régional pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre,  du Fonds des Nations pour le Développement et la Population (UNFPA), Mabingue NGOM a tenu à informer la presse sur les objectifs de sa mission. C’était à la faveur d’une conférence presse, tenue hier dans la  maison commune des sous organisations du système des Nations Unies, sise à Badalabougou.

Accompagné d’une forte délégation, le Directeur régional a fait savoir qu’il est venu pour appuyer l’équipe présente au Mali. Il s’agira par-là, de donner un coup de pouce aux efforts déployés par la Communauté internationale pour la restauration de la paix au Mali. Admettant qu’il n’y a pas de développement sans paix, Mabingue NGOM dira qu’il y a une juxtaposition entre le mandat sécuritaire et humanitaire de l’ONU.

Evoquant toujours les raisons de sa visite au Mali, le Directeur régional de l’UNFPA pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, a également fait cas de la célébration des 25 ans de l’ONU en termes de sécurité et le cinquantenaire de l’UNFPA. Faisant savoir que les populations sont au cœur des préoccupations du système des Nations Unies,  Mabingue NGOM a laissé entendre que la célébration de cet anniversaire se passera cette année à Niarobi, la capitale kenyane.

Aussi, par cette conférence, il s’agira d’examiner les progrès déjà réalisés au niveau des pays et par endroits. Chose qui permettra désormais à l’UNFPA de mieux orienter ses efforts, par rapport à l’aide au développement.

En réponse aux questions posées, allant dans le sens de la situation sécuritaire au Mali, le directeur régional de l’UNFPA a réaffirmé la disponibilité de son organisation à accompagner le Mali. Pour la gestion de la crise, le Mali devrait bénéficier une implication de l’ensemble des pays de sous-région. Parce qu’elle relève d’une dimension transfrontalière. Pour ce faire, le Mali a plus que besoin du soutien de la Communauté internationale.

 Mabingue NGOM a également évoqué le rapport produit par l’UNFPA sur « l’état de la population mondiale 2019 ». Son lancement fait hier, a mobilisé pratiquement toutes autorités administratives, politiques de ce pays. Au premier rang de celles-ci devrait figurer la Première Dame du Mali.

Ce rapport de 176 pages fait ressortir la problématique de la situation mondiale de la population. Un autre rapport a été également produit sur l’état de la population au Mali. Celui-ci devrait permettre aux décideurs politique, dorénavant de pouvoir faire des projections en termes actions pour le développement.

Diakalia M Dembélé

22 Septembre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *