Economie UNE

BIM-SA: Quiproquo autour d’une ponction de plus de 250 millions

Des accusations sérieuses pèsent sur trois hauts cadres de la BIM-SA pour avoir manigancé, dit-on,   des sous  dans  un marché relatif aux travaux d’extension de l’Assemblée permanente des Chambres des métiers du Mali.

L’entreprise bénéficiaire  dudit  marché, un certain Moussa Bagayogo, l’a sous-traité à Cherif Mamadou Lamanie Haidara. Le premier doit une créance de 130 millions de nos francs au second. Le marché a été conclu entre les deux pour mettre fin à cette créance.

Les démarches effectuées par ce duo auprès de la banque partenaire, la BIM-SA, ont fait ressortir que Bagayogo est bien et bel attributaire du marché, suite à un appel d’offre ouvert pour un montant de près 876. 980 854 F CFA.

Mamadou Lamine Haidara, fort de cette assurance avec l’implication de la banque,  s’est mis à exécuter le marché. Après un premier paiement, le second décompte d’un montant de plus de 149 millions a fait l’objet de tiraillements.  Le paiement suivant de 250 millions, virés dans son compte,  a connu un sérieux quiproquo. Finalement, il n’a pu obtenir que 87,5 millions de nos francs. Le manquant aurait fait l’objet d’une ponction, à travers, trois hauts cadres de la boite.

Nos multiples tentatives pour rencontrer les intéressés ont été vaines. Donc, nous avons préféré ne pas les citer, en attendant. Affaire à suivre

El Hadj Chahana Takiou

22 Septembre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *