Actualité Société UNE

Le ministre de la justice après l’attaque de la prison de Niono : « Nous déplorons ni blessé ni évasion »

Un assaillant abattu, deux motos calcinées, des assaillants venus attaqués la maison d’arrêt centrale de Niono, le 02 janvier dernier, ont été mis en déroute par les surveillants de prison. Le Ministre de la justice Malick Coulibaly salue la bravoure et le courage de ses hommes.

Quarante-huit heures après l’attaque de la prison centrale de Niono par des hommes armés, le Ministre de la justice Malick Coulibaly s’est rendu sur le lieu pour voir de visu les dégâts et encourager le personnel de l’administration pénitentiaire.

« Après cette attaque, il est bon, que le Ministre Garde des sceaux puisse se rendre sur le lieu, constater par lui-même les dégâts, en même temps, apprécier et saluer le travail des forces de sécurité qui ont eu une réaction prompte mettant en déroute les assaillants, laissant derrière eux un mort », indique le Ministre, sur place à Niono, estimant que face à de telles actions, les plus hautes autorités effectuent ce genre de déplacement, pour saluer et encourager les hommes et les exhorter toujours à œuvrer pour la sécurité du pays. Aussi, en les appelant à la vigilance de tous les instants.

Cette visite, selon le Ministre, visait d’abord à s’imprégner des conditions de cette attaque-là, voir de visu les conditions sécuritaires, l’évaluer ; puis voir ce qui peut être envisagé pour davantage sécuriser les détenus et les personnels en charge de la sécurité des lieux.

Assurée par le personnel de l’administration pénitentiaire, la sécurité intérieure, qui a bénéficié de l’appui des forces armées, des hommes armés venus attaqués la prison de Niono n’ont pas atteint leur objectif de libérer les détenus.

« Nous déplorons ni blessé ni évasion. Nous avons 70 détenus à l’intérieur, donc le risque était grand mais le dispositif a eu la réaction qu’il fallait, c’est le lieu de saluer la bravoure des hommes », souligne le Ministre Malick, qui ajoute: « Je suis très heureux d’annoncer, que les surveillants de prison qui ont eu une attitude héroïque, avec l’accord du président de la république et du chef du gouvernement, seront promus au grade hiérarchiquement supérieur. Les dispositions sont déjà en cours dans ce sens-là, je pense qu’ils ont mérité dans l’action. C’est un acte de reconnaissance qui leur ait dû ».

Parlant des détenus, le Ministre a affirmé que ceux-ci  ne se plaignent ni des conditions de détention, ni de couchage, ni d’alimentation, ni de couverture sanitaire et ni de surpopulation carcérale non plus.

 Ousmane MORBA

L’Observatoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *