Economie UNE

Mali: Le FMI approuve un accord triennal au titre de la facilité élargie de crédit et un décaissement de 27,4 millions de dollars

Le FMI approuve en faveur du Mali un nouvel accord FEC triennal pour un montant de 191,9 millions de dollars. L’institution financière approuve aussi un décaissement immédiat de 27,4 millions de dollars. [photo d’illustration]

Le nouvel accord appuie la stratégie de développement des autorités visant à réaliser une croissance vigoureuse et inclusive grâce à la création d’emplois, à la diversification de l’économie et au renforcement de la résilience.
Le 28 août 2019, le conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a approuvé en faveur du Mali un nouvel accord triennal au titre de la facilité élargie de crédit (FEC) pour un montant de 139,95 millions de DTS (environ 191,9 millions de dollars), ainsi qu’un premier décaissement de 20 millions de DTS (environ 27,4 millions de dollars) au titre de l’accord.

À l’issue des débats du conseil d’administration, M. Tao Zhang, directeur général adjoint et président par intérim, a publié la déclaration ci-après:

En dépit de conditions difficiles, le Mali a accompli des progrès considérables dans le cadre du précédent programme appuyé par le FMI. À terme, les perspectives économiques restent généralement positives, mais elles sont exposées à des risques considérables, liés à la situation sécuritaire, à des chocs sur les termes de l’échange (prix de l’or, du coton et des carburants) et à des conditions climatiques défavorables.

Les mesures correctives que les autorités ont prises au premier semestre de 2019 ont permis d’accroître sensiblement les recettes intérieures. À terme, il sera essentiel de chercher résolument à accroître les ressources intérieures grâce à des réformes de la politique fiscale et de l’administration des recettes afin d’atteindre les objectifs ambitieux, mais réalistes du programme. Le cadre budgétaire du programme est robuste et des mécanismes appropriés sont en place pour faire face à toute insuffisance des recettes.

La stratégie de réforme des autorités pour la compagnie d’électricité publique (EDM-SA) est appréciée, étant donné l’importance stratégique de cette entreprise pour l’économie malienne. Les autorités sont encouragées à chercher à obtenir la participation des banques commerciales à la restructuration financière de la compagnie.

À terme, il est essentiel d’accroître l’efficience des dépenses, notamment en renforçant les processus de sélection et d’exécution des projets, ainsi qu’en rationalisant les subventions. Les efforts déployés par les autorités pour accroître l’inclusion financière et réduire les inégalités femmes-hommes, notamment grâce à des mesures visant directement à autonomiser les femmes sur le plan économique, sont salués. La poursuite résolue des efforts consentis par le gouvernement pour améliorer la gouvernance et combattre la corruption améliorerait aussi le climat des affaires. »

Source: Icimali.com avec 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *