Actualité Sports UNE

Ministre Salif Traoré aux Gros Bras du Mali : « nous allons vous encadrer… Seulement personne d’autre ne doit prendre la place des porteurs d’uniforme »

Présidant la compétition du Groupement des Gros Bras du Mali (GGBM) en soutien aux Forces Armées et de Sécurité du Mali, le Ministre la Sécurité et de la Protection Civile,  Gal Salif Traoré, demande leur assistance en information, tout en étant clair : « Quand vous arrivez même à maîtriser un bandit, ne vous rendez pas justice, amenez-le ou appeler les forces de l’ordre Seulement personne d’autre ne doit prendre la place des porteurs d’uniforme. Seulement personne d’autre ne doit prendre la place des porteurs d’uniforme ».

-Par Icimali.com – Les gros bras, de façon générale, ne sont pas dans les bonnes grâces des populations. Ce temps semble dépassé, tout le monde le reconnait, ils sont bien organisés, ils participent à des compétitions au niveau national et international. Le Mali a eu beaucoup de champions africains.

Aujourd’hui, ils sont en train de mener des activités en soutien aux Forces armées et de sécurité, comme l’atteste la compétition de ce dimanche 13 octobre 2019 sur le terrain de Korofina en Commune I de Bamako.

Le Ministre Traoré dit savoir les gros bras ont de bons projets, d’où ces encouragements en cela.  « Ils s’intéressent à la sécurité, nous allons les aider, les encadrer afin que tout le monde puisse comprendre que la sécurité est transversale et  n’est pas seulement une affaire de porteurs d’uniforme. Seulement personne d’autre ne doit prendre la place des porteurs d’uniforme », a-t-il soutenu.

Ce qu’on leur demande, ajoutera Général Traoré, c’est leur assistance.  « Quand vous avez des informations, quand vous arrivez même à maîtriser les bandits, ne vous rendez pas justice, amenez-le ou appeler les forces de l’ordre », a-t-il conseillé.

C’est dans cette dynamique que le Ministre Salif les encourage à « prendre la question de sécurité comme une affaire nationale, une affaire transversale, une affaire de tout le monde ».  Car après tout, les forces de l’ordre viennent de la population, travaillent pour la population et vont retourner à la population.

DACK/Icimali.com

Contact : 75 53 77 87

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *