EN CLAIR Société UNE

Pentecôte 2019 : Prière pour le Mali

Le Collectif Amen Réveil a organisé une grande prière en faveur de l’Etat, des institutions de la République, des Forces armées et de sécurité de notre pays, de la cohésion sociale et de la paix. C’était ce weekend, à l’ACI 2000, à l’Eglise des Vainqueurs en présence du ministre des Affaires religieuses et du Culte, Thierno Amadou Omar Hass Diallo.

Après le mot de bienvenue du Pasteur Sunday, l’honneur est revenu au président du Collectif Amen Réveil, le Pasteur Mathieu Fané, de saluer la présence du ministre Diallo à cette cérémonie comme « l’affirmation et la confirmation de l’Etat républicain et laïc au Mali ».

« Vous traitez toutes les religions sans discrimination aucune », a souligné le Pasteur Fané, avant de se réjouir de la décoration de nombreux leaders religieux, le 12 février 2019, par les plus hautes autorités de notre pays avec la bienveillance du ministre Diallo.

Aussi, a-t-il donné l’assurance, « nous accompagnons l’Etat par nos prières, non pas en tant que citoyens de seconde zone, mais en qualité de communauté mue par la discipline et la loyauté envers l’Etat et ses dirigeants ».

« Tu ne diras point du mal du chef du peuple », a prêché le président du Collectif Amen Réveil, dénonçant « ceux qui prennent les armes contre de paisibles citoyens » parce que, par ce fait, « ils s’éloignent de Dieu qui est opposé au mal ».

« Nous sommes en place pour combattre le mal à la racine, face aux faux serviteurs », a promis le Pasteur FANE, après avoir  rappelé les sens même de la pentecôte comme « le souffle du saint esprit sur la communauté des premiers croyants ».

« Célébrer pentecôte, c’est célébrer justement l’esprit saint qui s’est répandu sur la communauté chrétienne », a souligné, pour sa part, le ministre Diallo.  C’est aussi, a-t-il ajouté, une manière de nous rappeler « l’universalité de l’Eglise et le respect de l’identité de chacun ».

« C’est le sens que nous donnons à la laïcité, c’est-à-dire le respect de chaque religion comme l’expression du libre choix de chaque individu pour vivre et exprimer sa foi », a soutenu le ministre Diallo qui a invité à « prier pour la paix au Mali ».

Cérise sur le gâteau, le ministre Diallo a célébré le même samedi, aux côtés des autorités scolaires et religieuses, le Jubilé de l’école Saint Kizito, dont le 1er cycle du fondamental a soufflé ses 25 bougies.

« L’école est une action sociale de l’Eglise », a-t-il souligné avec force, avant de saluer « l’enseignement de référence et de qualité » qui est dispensé à SAINT Kizito où le port de la tenue cultive « discipline et humilité » chez l’élève.

« Il y a plus d’enfants musulmans que chrétiens dans cet établissement scolaire », a constaté le ministre Diallo avec satisfaction, saluant « l’inclusivité et l’esprit d’ouverture » des responsables de Saint Kizito.

Source : CCOM/MARC 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *