Politique

Symposium sur des reformes au Mali : Préparer les forces sociales et politiques au Dialogue national inclusif

En vue de préparer les forces vives de la nation aux assises du dialogue national inclusif à venir, le ministre des reformes institutionnelles et des Relations avec la Société civile a organisé, du 14 au 16 novembre dernier, un symposium national sur le bilan des reformes institutionnelles et politiques dans notre pays.

Présidé par le ministre des reformes institutionnelles et des Relations avec la Société civile, Amadou Thiam, le symposium national sur le bilan des reformes institutionnelles et politiques au Mali a regroupé plus de 200 participants issus des partis politiques, de la société civile et des autorités traditionnelles et religieuses. A l’ouverture de cette cérémonie, le ministre Amadou Thiam était entouré par le représentant du maire de la Commune IV, le représentant  de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), et le  président du symposium national Adama Samassekou.

Suivant le ministre des Réformes institutionnelles et des Relations avec la Société civile, M. Amadou Thiam, ce symposium national  sur le bilan s’inscrit parfaitement dans le cadre de la recherche de solutions de sortie de crise multidimensionnelle qui a profondément marqué le Mali depuis 2012 et de partage des expériences du Mali et de certains pays de l’espace francophone en matière de réformes politiques et institutionnelles à la lumière des engagements pris au titre des instruments juridiques internationaux et régionaux relatifs aux droits de l’homme, de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger ainsi que de la Déclaration de Bamako du 3 novembre 2000.

Durant trois jours, les participants, répartis en 4 tables rondes, ont échangé sur les thématiques portant, entre autre, sur l’Etat de droit et institutions, les Elections libres fiables et transparentes, la Vie Politique, et la Culture démocratique et paix.

Pour Amadou Thiam, cette rencontre permettra de mieux préparer les forces sociales et politiques pour les assises du Dialogue national inclusif, étant donné que le dialogue et le consensus sont les gages de la pérennité et de l’efficacité des réformes politiques et institutionnelles.

Pour ce qui sont des recommandations qui sortiront des travaux, le ministre Thiam a rassuré que celles-ci feront l’objet d’une attention particulière de la part du gouvernement, sous la conduite éclairée du Premier ministre.

Ousmane MORBA

L’Observatoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *