Sécurité UNE

Police nationale :L’Inspecteur Général Moussa Ag Infahi prône ‘’des changements positifs de comportement des agents’’

Profitant de la tribune des festivités des 60 ans de la police nationale, le Directeur Général, l’Inspecteur Général Moussa AG INFAHI a estimé que ‘’les professionnels de la sécurité doivent tenir compte du sentiment de sécurité exprimé par le citoyen dans sa vie quotidienne. Et cela passe nécessairement par des gestes simples et des changements positifs de comportement des agents de Police’’.

 De prime à bord, le Directeur Général de la Police Nationale a rendu un hommage, aux 2 sous-officiers de police du Groupement Mobile de Sécurité de Tombouctou arrachés à notre affection, dans la nuit du 1er au 2 octobre 2020 alors qu’ils étaient en service commandé à Tombouctou, ainsi qu’à toutes les victimes militaires et civils du terrorisme.

Le Directeur Général de la Police a rappelé l’historique de l’événement. En effet, c’est le 4 octobre 1960 que le dernier Directeur de la sûreté du Soudan français, le Commissaire Divisionnaire Morette Elysée a passé le témoin à l’officier de Police malien Mahamane Touré. Ce passage de témoin consacra ainsi la naissance de la Police Nationale du Mali. Pour Le DG la célébration de cette journée est un moment de communion entre la Police, les Forces Armées et la population.

L’Inspecteur Général Moussa AG INFAHI a déclaré que le thème retenu pour cette année participe de la volonté du gouvernement d’instituer une politique de Police de proximité qui vise à répondre aux besoins de sécurité du citoyen dans son environnement immédiat. Les professionnels de la sécurité doivent tenir compte du sentiment de sécurité exprimé par le citoyen dans sa vie quotidienne. Et cela passe nécessairement par des gestes simples et des changements positifs de comportement des agents de Police.

Mali: une centaine de jihadistes et prisonniers ont été libérés en vue d’un éventuel échange (sources proches des négociations à l’AFP)

Le premier responsable de la Police a annoncé que sa structure poursuit sa restructuration conformément à la politique de la réforme de la sécurité. Cette réforme porte sur la qualité des ressources humaines, les infrastructures, l’équipement, la formation afin de construire une Police républicaine. Dans cette optique, il a cité la construction en cours des commissariats dans plusieurs localités du pays à savoir : Diéma, Douentza, Bourem, Sirakoro Méguétana, Ouéléssebougou, Kignan, Djenné Goundam et Niafunké. Les renforcements des capacités opérationnelles de la Police Nationale par la livraison de 23 véhicules pick-up et le renforcement des ressources humaines avec le recrutement spécial de 2200 fonctionnaires au titre de 2019-2020.

Le Directeur Général de la Police Nationale, l’Inspecteur Général Moussa AG INFAHI a évoqué quelques exploits de la Police au cours de l’année 2020. Selon lui la Police Nationale est en passe de renverser la tendance en menant une lutte farouche contre la criminalité. « Ainsi, 6.372 personnes interpellées pour des infractions diverses portant sur les atteintes aux biens, aux personnes, aux mœurs, trafic des stupéfiants, traite des êtres humains, trafic d’organe nécessitant 4134 opérations de perquisitions et 439 descentes de police, au cours desquelles 6,332 tonnes d’herbe de cannabis ont été saisis contre 1 tonne 103kg, 402grammes en 2019, 729 kg de produits pharmaceutiques illicites saisis contre 455kg en 2019 et plus de 300 armes saisies » a-t-il dit.

Concernant la Police aux frontières, le DG de la Police dira que : « le service a produit 18.467 passeports au profit des maliens de l’intérieur et de l’extérieur ».

L’Inspecteur Général Moussa AG INFAHI a conclu son intervention par les différentes participations de la police à la sécurisation de divers événements intéressant la vie de la nation et les défis qu’il souhaite relever dans les jours à venir.

A.M.C avec CCPN

L’Observatoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *