EN CLAIR

Allégations d’abus et de violations graves du droit au Mali : La Commission d’Enquête Internationale satisfaite de l’avancement de l’enquête

A la tête d’une commission  à Bamako où elle est pour s’enquérir  de l’avancement de l’enquête sur les allégations d’abus et de violations graves du droit international des droits de l’homme et du droit international humanitaire et autres au Mali, Mme Sundh dit être satisfaite.

Le Premier ministre, Dr Boubou Cissé, a reçu le vendredi 27 septembre 2019, une délégation de la Commission d’Enquête Internationale pour le Mali conduite par Mme Lena Sundh, présidente de la Commission.

La Commission a constaté l’état de l’avancement des enquêtes sur les allégations d’abus et de violations graves du droit international des droits de l’homme et du droit international humanitaire, y compris les allégations de violence sexuelle liée au conflit, commis sur tout le territoire du Mali entre le 1er janvier 2012 et le 23 janvier 2018.

Au-delà des enquêtes, la commission devra établir les faits et les circonstances de la perpétration de ces abus et violations, y compris ceux qui pourraient constituer des crimes internationaux, et d’identifier les auteurs présumés de ces abus et violations. Afin présenter au Secrétaire général un rapport écrit sur ses enquêtes, conclusions et recommandations aux fins de la lutte contre l’impunité, au regard des abus et violations identifiés.

Lors de l’audience, Mme Sundh a informé le Chef du Gouvernement de l’évolution de l’enquête menée par les membres de sa Commission. Elle a déclaré être satisfaite de l’avancement de l’enquête.

D.C.A

Le SOFT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *