Politique UNE

Assises Nationales pour la Refondation et l’Organe Unique : Le Gouvernement rencontre les partis politiques et la Société Civile.

Le ministre de la Refondation de l’Etat, chargé des relations avec les Institutions, le Pr Ibrahim Ikassa Maïga, le ministre de l’Administration Territoriale, Lt Col  Abdoulaye Maïga et la ministre déléguée auprès du Premier ministre, chargée des Réformes Politiques et Institutionnelles, Mme Fatoumata Sékou Dicko étaient face aux partis politiques  le lundi 6 septembre 2021 au Centre Internationale de Conférence de Bamako (CICB). 

Suite logique de la rencontre du Premier ministre, le Dr Choguel Kokalla Maïga avec la classe politique le 27 août dernier, où les débats ont porté sur les assises nationales, et  la création  d’un organe unique de gestion des élections ; « la troïka choguellienne », les ministres impliqués sur ces questions, ont à leur tour rencontré la classe politique dont ils attendent la pleine participation.

L’objectif de ces présentes assisses  est  la participation des forces politiques à la table ronde pour poser les bases de la refondation du Mali. Ainsi les échanges permettront de mieux cerner les assises nationales annoncées, et  la création  d’un organe unique de gestion des élections.

Après avoir écouté la vingtaine d’intervenants,  le  ministre de la Refondation de l’Etat, chargé des Relations avec les Institutions, le Pr Ibrahim Ikassa Maïga,  est, dans son intervention revenu sur les axes prioritaires du PAG Plan d’Action Gouvernemental, à savoir le retour de la  sécurité, les réformes institutionnelles, l’organisation des élections crédibles ainsi qu’une bonne gouvernance. Face à la crise multidimensionnelle et multiforme à laquelle le Mali fait face, la tenue des Assises Nationales de la Refondation va permettre de faire  «  le diagnostic de la situation de manière globale et holistique » ; et poser les soubassements du Mali Kura réclamé de tous, selon le ministre Ibrahim Ikassa Maïga.   Chose qui ne peut se faire de manière unilatérale, aussi cette rencontre s’inscrit dans ce sens pour  mieux préparer les assises qui se veut inclusive, n’omettant aucune sensibilité, ni couche de la société.

Collusion entre OMH et CIRA: La peinture de 30 logements couterait-il 1 milliard 400 millions de FCFA?

Pour Mme Fatoumata Sekou Dicko, la ministre Déléguée chargée des Reformes Politiques et Institutionnelles, il s’agit d’avoir une vision commune et partagée sur les Assises  annoncées, conformément à la volonté des autorités de la Transition.

Le ministre en charge du portefeuille de  la Refondation de l’Etat, chargé des relations avec les Institutions d’insister qu’il ne s’agira pas  d’aller refaire les débats, mais plutôt d’appuyer sur les recommandations issues du dialogue national et des précédentes  assises et les parfaire de manière consensuelle.

Si l’unanimité a été portée sur la nécessité pour notre pays de tenir une assise nationale pour la refondation, il n’en demeure pas moins que les intervenants en majorité, estiment que le délai imparti à la transition est limité pour la mission qu’elle s’assigne avec ces réformes. Toutefois, M. Ibrahim Ikassa Maiga, convaincu et convaincant, rassure clairement sur l’opérabilité de leur ambition, qui sera séquencée.

Quant au ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, le Lt Colonel Abdoulaye Maïga, au terme de cette rencontre avec les acteurs des forces politiques, il les a  invités  à l’inclusivité et au consensus pour aller de l’avant pour le bonheur de nos populations. Il est bon de rappeler que les  ministres continueront les échanges  le Mardi 07 septembre 2021, avec, cette fois ci les différentes franges de la société civile.

C/COM- MRE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *