Société UNE

« Bamako, Ville lumière » vers sa cinquième édition

En décembre prochain, « Bamako, Ville lumière » soufflera sur sa cinquième bougie. L’initiatrice de l’événement, Mme Sissoko Fadima Alzara Touré, a tenu à présenter, ce lundi 30 août 2021, son projet au Directeur Général de la CANAM.

Outre Bamako, la capitale des trois (3) caïmans, qui brillera de toutes les couleurs tout au long du mois de décembre, d’autres capitales régionales (Kayes, Koulikoro, Mopti, Gao) s’illumineront également, promet l’ancienne Miss ORTM 1994.

« Bamako, Ville lumière » fut initiée en partenariat avec la mairie du District de Bamako. L’événement se veut un véritable créneau de communication pour nombre d’entreprises.

Mali: Les raisons du report de la 7ème conférence du HCME

Le médecin Général de Brigade Boubacar Dembélé a salué l’initiative, tout en encourageant la promotrice à plus d’innovations et de créativité.

Il voit en l’événement une bonne occasion pour la CANAM de faire passer des messages notamment sur le Régime d’Assurance Maladie Universelle (RAMU) qui s’annonce.

Le RAMU qui sera géré par la CANAM, faut-il le rappeler, doit couvrir l’ensemble de la population malienne. En sus des OGD (Organismes Gestionnaires Délégués) INPS et CMSS, l’Union Technique de la Mutualité et l’Agence Nationale d’Assistance Médicale seront érigées en OGD.

Actuellement, l’AMO, le RAMED, la mutualité et les sociétés d’assurances privées couvrent environ 5 136 000 personnes sur une population estimée à 18 343 000 habitants soit 28% de la population totale. Par conséquent, plus de 13 millions de personnes ne bénéficient d’aucun système d’assurance maladie.

L’institution du Régime d’Assurance Maladie Universelle vise à défragmenter les dispositifs de couverture du risque maladie existants (AMO, RAMED, Mutualité et gratuités), pour une offre de services de santé de qualité et attractifs aux assurés.

SERCOM/CANAM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.