banque of africa_BOA
Economie

BOA : De bonnes performances en 2021

Abderrazzak Zebdani, Directeur général adjoint du Groupe BOA (Bank of Africa), a tenu une visioconférence le vendredi 15 avril 2022. Au cours de cette conférence, le DGA a fait le bilan des activités de l’institution financière en 2021.

Il fait savoir que le marché boursier, après 5 années consécutives de baisse, a connu un rebond de +39,2% sur 2021, qui concerne toutes les sociétés cotées.

A ses dires, l’année 2021 marque la fin du Plan triennal de développement 2019-2021 du Groupe BANK OF AFRICA, dont l’exécution a été contrariée par la pandémie de Covid-19 : la mise en pause de la stratégie visant à diversifier le portefeuille de crédits vers les PME.

 Grâce à de bons fondamentaux, les filiales BANK OF AFRICA présentent en 2021 de bonnes performances, avec des niveaux de P/E attrayants compris entre 5,1x et 13,0x, et un rendement de dividende supérieur au marché, variant entre 7% et 12%.  En effet, les 6 BOA cotées à la BRVM ont affiché en 2021.

La BOA, selon lui, a eu une masse bénéficiaire globale en croissance de +27% à +77 milliards de FCFA. ‘’Grâce à un de performances commerciales notables : +11,5% de collecte à 3 150 Mds de dépôts agrégés. Soutenue par un niveau de fonds propres de 8,5% du Total bilan en moyenne (hors Mali)’’, a-t-il indiqué.

Il a ajouté que les faits ayant marqué de l’année au Mali ont été : l’augmentation de capital de BOA MALI de 3,3 Mds FCFA en décembre 2021 ; le coup d’Etat militaire en mai 2021 ;  les sanctions régionales (CEDEAO et UEMOA) en janvier 2022.

A LIRE AUSSI

M5-RFP : La guerre des clans fait rage

En terme de dépôts la BOA au Mali, nous avons la bonne croissance bien qu’inférieure au secteur du fait de la réorientation des dépôts d’organismes publics vers les banques à capitaux publics (au dernier trimestre) ; la baisse des dépôts non-rémunérés à 52% contre 55% en 2020, suite à la réorientation des dépôts des institutions étatiques et à une forte collecte de l’épargne ; le taux de transformation (Crédits/dépôts) à 57% CRÉDITS: 8,6% de PDM –Croissance volontaire contenue à 4% vs 16% pour le marché (crédits directs à l’Etat en fin d’année) ; la bonne performance sur les Particuliers (+16%), représentant 30% du portefeuille ; la baisse de la concentration à 32% contre 35,6% en 2020) TITRES & FCP les excédents de dépôts ont été placés en titres souverains dont l’encours s’établit à 223 Mds XOF, soit 38% du bilan.

Dans le cadre du plan d’assainissement du bilan, le coût du risque (y compris IHE) se situe à 4,7% des encours moyens de crédits a t-il spouligné. Le taux de couverture s’établit à 54% (en tentant compte des garanties). Le résultat net progresse fortement pour s’établir à 2 Mds XOF. Quant au volume d’échange, il est  en hausse de 133% en 2021 : 49 260 titres contre  21 153 titres en 2020. Avec un cours en hausse de 32%, après 3 années de recul,  BOA Mali affiche un PER de 13,0x et un P/B de 0,8x, en ligne avec le marché

Bréhima DIALLO

22 Septembre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.