L'objectif de cette rencontre était de renforcer leur engagement commun et leur dévouement à l'amélioration continue des ingénieurs. Il s'agissait également de faire le point sur leur parcours, leurs réussites et les défis à venir.
Actualité UNE

Assemblée générale de l’OICM : Des défis à relever

Ce samedi 25 mai 2024 a eu lieu, au Centre International de Conférence de Bamako, la 23ème Assemblée Générale de l’Ordre des Ingénieurs Conseils du Mali (OICM), présidée par Mme Dembélé Madina Sissoko, ministre des Transports et des Infrastructures. L’objectif de cette rencontre était de renforcer leur engagement commun et leur dévouement à l’amélioration continue des ingénieurs. Il s’agissait également de faire le point sur leur parcours, leurs réussites et les défis à venir.

L'objectif de Placée sous la présidence du Ministre du travail et de la fonction publique, représenté par son secrétaire général, Mamadou Konta, la 1ère édition de cette cérémonie a vu honoré d'éminente personnalités de différentes couches socioprofessionnelles du monde de travail. Elle avait pour thème : « La reconnaissance du mérite », qui traduit parfaitement la vision du gouvernement et soutenu par le Président de la Transition.
Actualité UNE

Reconnaissance de mérite : Une centaine des travailleurs maliens honorés

Dans le cadre de la célébration de la journée internationale dédiée au travail, l’institut de développement des secteurs (IDS Afrique consulting), en collaboration avec Impim-services et Compagnie Diarra Transport, a primé les meilleurs travailleurs dans différents secteurs d’activités, courant l’année 2023-2024, au Centre International de Conférence de Bamako.

« Ce document est un guide, un outil de travail qui a été mis à disposition par notre partenaire, LUCEG (Lutte contre la corruption pour et par l'égalité du genre). C'est un projet canadien qui s'est rendu compte que les organisations qui luttent beaucoup contre la corruption n'ont pas d'outil pour véritablement lutter contre ce fléau. C'est un document de plus de 30 pages où la corruption est bien détaillée dans tous les secteurs avec des images à l'appui. C'est à travers ces images que nous allons sensibiliser beaucoup de nos compatriotes sur les conséquences de la corruption, car nous sommes une population à 80% analphabète. Même les agents de la corruption, c'est-à-dire ceux qui pratiquent la corruption, pourront ainsi se retirer de cette pratique », a expliqué le Président Moussa O. Touré.
Actualité UNE

Lutte contre la corruption : RAMLCDF et LUCEG se donnent 3 à 6 mois pour sensibiliser plus de 12 millions de personnes

En prélude au lancement officiel de la campagne de sensibilisation sur les faits de corruption prévu pour juin prochain, le Réseau des Associations Maliennes de Lutte Contre la Corruption et la Délinquance Financière (RAMLCDF) a éclairé la lanterne des étudiants de la Faculté de Médecine et d’Odontostomatologie sur le contenu du document faisant l’objet d’outil de travail. C’était le dimanche 26 mai 2024 à Kalanba Coura ACI Ext-Sud.

Le rapport indique que sur les 55 recommandations prioritaires, 20 ont été totalement réalisées et 33 sont en cours de réalisation. En ce qui concerne les 153 actions prioritaires complémentaires, 10 ont été réalisées et 110 sont en cours de réalisation. Pour les 309 recommandations non prioritaires, 19 ont été réalisées et 121 sont en cours de réalisation. Le rapport met également en avant les réformes institutionnelles et politiques, soulignant les efforts de rationalisation des institutions et du droit pour structurer une nouvelle société malienne.
Actualité UNE

Mali : Remise du 2e Rapport annuel du CINSERE-ANR au Président de la Transition

Le Président de la Transition, dans son discours, a félicité le CINSERE-ANR pour son travail rigoureux et a insisté sur l’importance de la redevabilité dans la gestion des affaires publiques. Il a souligné que les recommandations des différents fora constituent le fondement du Mali Kura, un Mali nouveau fondé sur le patriotisme, la solidarité nationale et la cohésion sociale.

Ces élections représentent donc, pour M. Amara Diarra, un moment clé pour les Maliens au Gabon, symbolisant une continuité dans les efforts de consolidation de leur communauté et d'amélioration de leurs conditions de vie. « Nous espérons que ce nouveau mandat soit une période de progrès et de développement encore plus marqués pour la communauté malienne au Gabon », a-t-il ajouté.
Actualité

Section du HCME du Gabon : Habib Sylla rempile pour un nouveau mandat de 5 ans

Le week-end dernier a marqué un jalon important pour la communauté malienne vivant au Gabon, avec la réélection de Habib Sylla à la présidence du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur du Gabon. Bien connu pour son engagement et son dévouement au sein de la communauté, il a remporté le scrutin avec une victoire écrasante, recueillant 92 voix sur 97, soit 95 % des suffrages exprimés.

Le thème de cette année, « Vers la paix durable : quelles actions de l’Union Africaine pour la Sécurité, le Genre et le Développement Durable en Afrique ? », promet des échanges fructueux et des débats enrichissants.
Actualité UNE

Bamako: Ouverture d’un symposium sur la Paix Durable

Ce jeudi 23 mai 2024 a eu lieu  à Bamako l’ouverture du Symposium de l’École de Maintien de la Paix Alioune Blondin BEYE, présidée par Mossa Ag Atttaher, ministre des Maliens établis à l’extérieur et de l’Intégration Africaine. Le thème de cette année, « Vers la paix durable : quelles actions de l’Union Africaine pour la Sécurité, le Genre et le Développement Durable en Afrique ? », promet des échanges fructueux et des débats enrichissants.

Mme Coulibaly a vertement critiqué le travail du HCME ainsi que du Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne (CSDM), estimant qu'ils n'ont pas suffisamment répondu aux attentes et aspirations de la diaspora malienne. Pour elle, ces deux institutions sont devenues des sources de problèmes plutôt que des solutions, en raison de leurs querelles internes et de leur prétendue inaction.
Actualité UNE

HCME : Habib Sylla remet une détractrice dans ses souliers

Lors du récent dialogue inter-Maliens pour la Paix et la Réconciliation nationale qui s’est tenu le 8 mai dernier au Centre International de Conférence de Bamako, les échanges ont été houleux au sein de la commission « politiques et institutionnelles ». Habib Sylla, Président du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur (HCME), a vivement réagi aux propos critiques de Mme Coulibaly, une déléguée des Maliens résidant en France.