Champ-coton_0_729_488
Actualité Economie

Mali : Leader africain 2021-2022 de production du coton avec plus de 760.000 tonnes

Au titre de la campagne 2021-2022, le Mali retrouve sa place de leader sur le continent à travers une production record de plus de 760.000 tonnes contre seulement 156 400 tonnes de production et un rendement de 967 kg/ha la campagne précédente et plus 2 000 000 tonnes de céréales sèches. 

« Capitale de l’or blanc », Koutiala a abrité la cérémonie dédiée à la « fête du coton » ce samedi 19 mars 2022. La région reste un symbole dans l’histoire du coton au Mali. En effet, c’est à partir de cette contrée, située sur le bassin versant du fleuve Niger, que la culture du coton a connu son expansion pour atteindre les régions administratives de Kayes, Kita, Koulikoro, Diola, Bougouni, Sikasso, Ségou, et San et peut être d’autres localités demain, a fait croire le ministre du Développement Dural.

Selon les autorités cotonnières, la campagne 2021-2022 s’est soldée par une production record de plus de 760.000 tonnes contre seulement 156 400 tonnes de production et un rendement de 967 kg/ha la campagne précédente et plus 2 000 000 tonnes de céréales sèches. Pour assurer la relance de la culture du coton, le Gouvernement de la Transition a consenti de gros efforts, dira le ministre Modibo Kéita, lesquels portent sur le « remboursement cumulé de 86,8 milliards de francs CFA sur un montant total de 109 milliards d’arriérés de subvention des engrais du système coton hérité des gouvernements précédents, la gestion avec succès de la crise de la filière coton née du boycott de la culture du coton par  les producteurs au cours de la campagne 2020/2021 pour diverses raisons à travers la tenue des Assises Nationales sur le coton. Ces assises ont abouti à trois recommandations phares qui ont effectivement été mises en œuvre, à savoir (i) la fixation d’un prix d’achat de coton incitatif à 280 francs CFA/kg pour le 1er choix, (ii) le maintien de la subvention des principaux engrais du système coton à 11 000 FCFA/sac de 50 kg et (iii) la mise en place d’un bureau transitoire en attendant des élections transparentes ».

A LIRE AUSSI

Nouvelle trajectoire à la Transition : Le Cadre d’Échange des Partis Politiques prépare l’après 25 mars 2022 

Le ministre du Développement a, en outre, ajouté la subventionné des « besoins complémentaires en engrais (89 000 tonnes) pour un montant total de 14,867 milliards de francs CFA et du prix d’achat de la coton graine à raison de 30 francs CFA/kg, soit 24,600 milliards de francs CFA. Le cumul de ces efforts au titre de la campagne 2021/2022 est de 39,467 milliards de francs CFA. La filière coton à travers l’interprofession a subventionné au titre de la campagne 2021/2022, les intrants d’amendement (chaux agricole, Fertinova, engrais organiques), les pesticides et les appareils de traitement pour un montant de 11,430 milliards de francs CFA ».

Le ministre Kéita a rassuré que le Mali battra certainement un nouveau record en termes de production cotonnière et de rendement. Car, « en dépit du déficit des pluies et leur mauvaise répartition dans le temps et dans l’espace au cours de l’hivernage passé, les prévisions de production de la campagne 2021/2022 s’établissent à environ 760 000 tonnes de coton graine avec un rendement de 1055 kg/ha contre seulement 156 400 tonnes de production et un rendement de 967 kg/ha la campagne précédente et plus 2 000 000 tonnes de céréales sèches ».

Quant à la campagne de commercialisation et d’égrenage 2021/2022, elle est en cours depuis le 14 octobre 2021. « Les cadences journalières d’égrenage ont atteint des pics records de plus de 6 000 tonnes, alors que la qualité, la filière coton enregistre à cette date 78,75% de grade de tête sur une prévision de 77,41%. Le paiement des recettes coton aux producteurs s’effectue normalement. A la date du 1er mars 2022, il a été versé au titre de paiement coton, un montant de 114,818 milliards de francs CFA contre seulement 27,154 milliards la campagne précédente », a explicité le ministre du Développement rural.

Issa TANGARA/Icimali.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.