Actualité Société UNE

Mesures préventives contre coronavirus : Des incidences considérables

Les effets néfastes des mesures préventives contre la maladie de Coronavirus se font sentir au niveau de structures de grands rendez-vous comme le Centre International de Conférence de Bamako (CICB).

Comme en a décidé la  réunion extraordinaire du Conseil Supérieur de la Défense Nationale (CSDN) sur la situation de Coronavirus, le mardi 17 mars dernier, tous les regroupements publics y compris les ateliers, les colloques, les séminaires, les meetings populaires, des regroupements à caractère social, sportif, culturel et politique de plus de cinquante (50) personnes, sous réserve du respect des gestes-barrières, sont suspendus jusqu’à nouvel ordre.

Ces mesures qui ont pris effet à partir d’hier jeudi 19 mars 2020 ont manifestement d’incidences sur certaines structures comme le CICB et les Hôtels qui abritent les grandes rencontres nationales et internationales. Au Centre International de Conférence de Bamako, les effets sont visibles, malgré les dispositions prises.

Les mesures prises par cette structure dirigée par Sékou Dissa fonctionnent à merveille. A l’entrée de centre, un dispositif de nettoyage de mains est installé, le gel hydro-alcoolique est appliqué à toute personne visiteuse ou non, à véhicule ou à pied, sans exception aucune, même le personnel.

Campagne pour les législatives en commune IV : Succès phénoménal de Zé épaulé par Téiman H. Coulibaly

« Tout le monde s’y conforme, que vous soyez personnels ou visiteurs. La direction fait le tour de contrôle à tout moment pour voir si tout le monde respecte les consignes. Jusque-là, c’est respecté », a confié M. Sidi Traoré, chargé de marketing et relations publiques dudit Centre.

Incidences

Selon Sidi Traoré,  ‘’c’est le désert au CICB’’. « On avait peu de réservations. Mais toutes les activités ont été reportées, d’autres ont été annulées par les organisateurs », a-t-il révélé. Tout en indiquant que l’administration continue toutefois d’enregistrer les réservations.

Quant au personnel non essentiel, tel que l’accueil, « il serait libéré pour un congé technique », le temps que la situation revienne à la normale. Cette situation impacte sur l’économie du CICB, sur les salaires du personnel qui dépendent des activités du centre.

Mesures salutaires

Malgré que tous les cas suspects notifiés au Mali ‘’ont été testés négatifs, la menace demeure, d’où la nécessité d’une plus grande vigilance’’. Ces mesures, planétaires, prises par les autorités maliennes pour prévenir du mal sont fortement saluées par le chargé des Relations publiques du CICB.

« C’est dans les normes, il faut les respecter. Ce sont des consignes auxquelles il faut se conformer. La sensibilisation doit continuer », a-t-il conseillé.

Le CICB n’est pas la seule structure de grand rendez-vous qui subit les fouets  de ces mesures. Les hôtels de la place, les restaurants et les bars en font les frais. Même le ministère de la Santé et des Affaires sociales a annulé une vingtaine de grandes manifestations scientifiques internationales.

Cyril Adohoun

L’Observatoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *