Moctar Ousmane Sy, président du Mouvement Génération Engagée à Bougouni
Politique UNE

Moctar Ousmane Sy à Bougouni sur invitation de la jeunesse : La « Génération Engagée » marque l’espace politique malien

Ousmane Moctar Sy incarne aujourd’hui le prototype de l’homme idéal pour le renouveau politique au Mali. Sa présence à Bougouni, le dimanche 8 mai dernier, sur invitation de la jeunesse, témoigne de la confiance que portent les jeunes en son mouvement politique, « Génération Engagée ».

Après Ségou, M. Moctar Ousmane Sy était dans la capitale du Banimonitié, à l’invitation de ses frères et amis jeunes de Bougouni. Ce déplacement est une réaffirmation de l’engagement de son mouvement aux côtés des acteurs de Bougouni, à œuvrer de façon complètement volontaire à l’épanouissement de sa jeunesse et à son implication pour la stabilité. Mais surtout à présenter le mouvement aux autorités coutumières et municipales.

En effet, les trente ans de démocratie au Mali est marquée par le suivisme, la mainmise des leaders politiques sur les formations politiques, sans concession aucune aux jeunes, surtout quand il s’agit des postes de responsabilité et de porte étendard du parti aux diverses élections. Pour M. Sy, il est temps que les jeunes prennent leur destin en main via les vielles pratiques politiques.

 « La pratique du suivisme en politique ne cessera que quand nos jeunes s’impliqueront et s’engageront autour d’un idéal qu’ils porteront et défendront à chaque étape avec la ferme conviction d’agir dans l’intérêt supérieur de nos communautés », a averti le premier responsable du mouvement « Génération Engagée ».

Quid de Génération Engagée ?

Selon M. Sy, le mouvement « Génération Engagée », fondé et porté par des maliens de l’intérieur et de l’extérieur pleinement conscients de la nécessaire refondation du Mali par une génération de femmes et d’hommes capables, dans le cadre d’une nouvelle offre de gouvernance, d’établir et d’assurer la mise en œuvre de politiques publiques porteuses d’un développement réel et durable au Mali, est né à la suite de la profonde crise multidimensionnelle que vit le Mali.

A LIRE AUSSI

Après passage de Choguel devant le CNT : Les 8 propositions de sortie de crise de Abakary Touré

Selon le président de « Génération Engagée », le mouvement a pour objectifs de réunir les compétences de l’intérieur du pays et de la diaspora malienne dans le cadre d’une réflexion globale et d’actions structurées autour de plusieurs thématiques pour transformer positivement la société malienne et apporter des pistes de solutions endogènes aux problèmes nationaux, de travailler à la définition d’un projet politique et veiller à sa mise en œuvre en étant à la fois dans l’action et dans la veille citoyenne.

Il s’agira aussi de proposer un plan d’actions de reconstruction de l’Etat par des réflexions et des actions dans les domaines tels que la Politique et moralisation de la vie publique, la Gouvernance et décentralisation, la Diplomatie, la Défense et sécurité, la Justice et droits humains, l’ Économie et social, l’Industrie et commerce, la Ruralité, la Réunification, l’Instruction, éducation, formation et emploi, la Culture, l’Economie numérique, la Diaspora, Femmes, Jeunesse et sport, Santé publique, Climat, Urbanisme et habitat, Intégration sous régionale et/ou continentale, Affaires religieuses et cultes.

« Pour la mise en œuvre desdits objectifs nous agirons par une vaste mobilisation de l’expertise malienne où qu’elle se trouve en vue de la mettre au service d’un engagement patriotique constructif », a promis M. Ousmane Moctar Sy.

« Notre engagement se justifie par la particularité de l’heure pour le Mali et s’explique par l’impérieuse nécessité d’agir face à l’extrême gravité de la situation socio-politique, économique et culturelle remontant aux dernières décennies. Nous avons subséquemment nourri la volonté de former ce Mouvement dans le but d’apporter nos compétences et connaissances à l’effort collectif de réflexion et d’actions de construction d’une Nation forte et prospère », a-t-il expliqué.

A en croire le premier responsable de « Génération Engagée », son engagement se fonde sur de fortes valeurs républicaines et une maitrise professionnelle avérée au service des jeunes et futures générations maliennes, réunis par leur vision et résolument attachés aux valeurs d’humanisme, d’intégrité de solidarité, de respect, d’humilité et d’innovation.

Contrairement à ce que d’aucuns penseraient, les militants du mouvement restent convaincus que la crise que connait le Mali est aussi l’opportunité pour les Maliens de se retrouver pour faire face ensemble aux défis de la paix, de la sécurité et du développement durable afin de redonner à notre pays une place dominante dans le concert des Nations et surtout dans l’Unité Africaine.

Et M. Sy d’expliciter : « Le Mouvement que nous constituons s’engage dans une vision politique valorisant l’humain et faisant de la solidarité une préoccupation transversale à nos actions, respectueuse de nos traditions et en faveur d’une croissance à la fois économique, sociale, qui assumera les transitions numérique et énergétique ».

Cette vision, « Génération Engagée » compte la traduire par « l’implication de tous dans l’élaboration et la conduite d’un projet de société qui traitera chacun des axes d’intervention de l’Etat à travers ne méthode à la fois de réforme et de projection s’inspirant des meilleures pratiques de planifications ».

Des valeurs à respecter

Pour rompre avec tout pratique du suivisme en politique, certaines valeurs doivent être respectées par chaque personne physique ou morale participant au Mouvement. « L’intégrité et la loyauté, la confiance, le respect mutuel et le respect des engagements pris à l’égard du Mouvement, l’attachement au travail, la solidarité à l’endroit des concitoyens, et le patriotisme et l’exemplarité par l’intérêt de la Nation placée au-dessus des intérêts individuels.

Cyril A.

Le Soft

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.