Mohamed-Ali-Bathily-ministre-domaine-etat-affaires-fonciere-justice-interview
Politique UNE

Mohamed Aly Bathily, membre du M5-RFP Mali Kura : « La rectification de la transition a échoué »

Officialisant le nouveau comité stratégique du M5-RFP, dénommé M5-RFP Mali Kura, ce mercredi 3 août dernier à la maison de la presse, Mohamed Aly Bathily a, à l’instar des autres membres, estimé que l’idéal de la lutte du M5-RFP a été détourné de ses objectifs par un homme : Choguel Kokalla Maiga, Premier ministre, Chef du Gouvernement.  « La rectification de la transition voulue par le Premier ministre a échoué », a-t-il dit.

La naissance du M5-RFP Mali Kura annoncée ici et là est devenue une réalité. Réunis à la maison de la presse, les ex leaders du M5-RFP en rupture de ban avec le Premier ministre Choguel Kokalla Maiga ont réaffirmé leur volonté de s’engager dans la dynamique de rectification à nouveau de la transition. Tous démissionnaires du M5-RFP tendance Choguel, il s’agit des anciens ministres Konimba Sidibé, Mohamed Ali Bathily, Cheick Oumar Sissoko, Mme SyKadidiatou Sow et l’ancien premier ministre Modibo Sidibé.

La présidence du comité stratégique du M5-RFP Mali Kura est confiée à Konimba Sidibé, ancien ministre sous IBK. Selon eux, la trajectoire de la transition empruntée par le premier ministre Choguel Maiga n’est pas la bonne. Elle est loin d’être l’idéal de refondation souhaitée par le M5-RFP en pleine lutte.

A LIRE AUSSI

Contrat douteux de 1.400.000.000 FCFA passé entre l’OMH et CIRA-SA :  Seydou M. Coulibaly réussira-t-il à passer entre les mailles du filet de la Justice ?

«La lutte du M5-RFP a été détournée au profit de l’instauration du culte du premier ministre Choguel Kokala Maïga », a dénoncé Mohamed Ali Bathily.

Les responsables du M5 RFP Mali Kura ont dénoncé également le refus du débat du premier ministre, qui privilégie seulement ses proches ou des gens favorables à lui.

«Le premier ministre est à l’origine de la division en clans de ses propres membres. On assista à la transformation du comité stratégique du M5-RFP initial. Certains de ses membres, appelés au gouvernement et dans les cabinets ministériels, se sont coupés de leur base où, pendant neuf mois, ils n’y ont mis les pieds, notamment pour y faire le compte-rendu des travaux de cette instance », ont-ils déploré.

Ousmane Morba

L’Observatoire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.