Politique UNE

Mouvement Benkan : Un socle pour le renouveau du Mali

 Le Mouvement Benkan est le nouveau pacte citoyen porté sur les fonds baptismaux pour redorer le blason dans le domaine de la bonne gouvernance et la gestion du bien public. C’est dans cet esprit que des dignes fils et filles se sont donnés la main pour l’engagement patriotique de cette organisation afin de faire naître un espoir chez le citoyen malien sous le leadership de l’ingénieur de formation, homme d’initiative et de l’entrepreneuriat, Seydou Mamadou Coulibaly, le PDG de l’entreprise CIRA.

Le Pacte citoyen, Mouvement Benkan n’est pas une formation politique, mais une  association politique qui a été créée pour répondre aux aspirations du peuple malien en détresse et assoiffé de bonne gouvernance. Cela compte tenu de la situation dans laquelle il se trouve aujourd’hui.

Le Mouvement Benkan, a pour vision de refonder le Mali dans le sens positif. Pour les responsables de ce mouvement citoyen, le pays va très mal et les générations futures n’ont aucune solution, donc il est nécessaire de circonscrire ce fléau qui est la mauvaise gouvernance. Le Mouvement Benkan, pour donner des exemples concrets, a mené plusieurs actions de citoyenneté à travers toute l’étendue du Territoire national.

A LIRE AUSSI

Choguel à la Tribune des Nations Unies : « Nous travaillons à respecter des délais impartis à la Transition »

Pour arriver à ses fins, le Mouvement est bien structuré. Il a une direction nationale composée de 23 membres avec 9 vice-présidents et des coordinateurs régionaux et locaux. Il a un bureau national des jeunes et un bureau des femmes en perspectives. Le pôle politique est piloté par un homme d’expérience, Youssouf Coulibaly. Il ambitionne de réunir les Maliens autour du programme de ce Mouvement. Le Pacte citoyen estime que la classe politique caduque n’a pas répondu aux aspirations du pays. A ce titre, il pointe du doigt certains secteurs où la classe politique a lamentablement échoué. Il s’agit, entre autres, d’instructures routières, scolaires, agricoles, sanitaires et industrielles. Le Mouvement Benkan envisage pallier à toutes ces insuffisances, en créant un nouveau climat de confiance entre les gouvernés et les gouvernants.

 Le Mouvement Benkan trouve que cette situation, qui ne laisse aucun Malien indifferent, doit attirer l’attention de tous et provoquer un éveil de conscience.

Le Mouvement Benkan estime que le peuple malien a tant souffert car il subit des décennies cette situation indélicate et qu’il est temps pour lui aujourd’hui, de prendre son destin en main.

Le leadership de Seydou Coulibaly, le président du Mouvement Benkan peut être une solution idéale pour réparer cette  situation, car il est pétri d’expériences et fort de son parcours professionnel dans le monde et dans l’entrepreneuriat au Mali. Pour cela il prône la bonne gouvernance. En plus Seydou Coulibaly entend amoindrir les difficultés de nos populations; surtout apporter la vraie valeur de la démocratie. C’est cela qui pourrait donner un résultat meilleur et remédier aussi à plusieurs dysfonctionnements, au sommet de l’Etat.

Cette vision semble être comprise par plusieurs cadres et nos populations de l’intérieur du pays qui, voyant les idéaux du mouvement et les actes posés y adhérent pleinement.

En effet, le Mouvement Benkan a attiré depuis son lancement officiel, plusieurs anciens ministres, députés et élus communaux. S’y ajoute l’adhésion des hommes affaires et des opérateurs économiques qui apprécient à sa juste valeur la vision du Mouvement pour un Mali émergent.

L’ancien ministre de l’Agriculture, Ahmed  Baba Moulaye Haidara, ancien cadre du RPM, pilote aujourd’hui la coordination nationale de ce mouvement citoyen.

Quant au poste stratégique de président de la Commission communication et information, il est détenu par l’ingénieur, l’analyste, Boubacar Salif Traoré.

A titre de rappel, le Mouvement Benkan est présent dans toutes les régions du Mali et à l’extérieur pour la diaspora qui constitue aussi un maillon incontournable dans le développement du Mali.

Seydou Diamoutené

22 Septembre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.