Abdoulaye Maïga-ministre administration territoriale
Actualité SANS DÉTOUR UNE

Mali : Premier ministre intérimaire, Colonel Abdoulaye Maïga pour quels défis 

Nommé Premier ministre par intérim, ce dimanche 21 août 2022, colonel Abdoulaye Maïga gravit les échelons de la sphère gouvernementale et peut-être considéré aujourd’hui comme un super ministre. Pour quels défis ?

« Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre d’année », dit Pierre Corneille. Cette idée cadre parfaitement avec colonel Abdoulaye Maïga qui, en deux ans, assume désormais la haute fonction de l’administration malienne. De fait, cet Officier chargé de programmes et analyste en charge du terrorisme, de l’extrémisme violent et de la sécurité maritime à Abuja, Nigéria, depuis 2016, a vu son destin fulgurant en l’espace de deux.

Rappelé au pays en 2020, dans la fièvre ayant conduit au coup d’Etat contre le régime démocratiquement élu de IBK, colonel Maïga s’est confié la stratégique portefeuille de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, département chargé des élections. Taciturne, mais ingénieux, rigoureux et pragmatique dans la gestion des affaires, cet ancien Commandant du Groupement d’intervention mobile de la Gendarmerie (GIM) a suscité de facto la confiance du Président de la Transition colonel Assimi Goïta qui l’a propulsé au poste de porte-parole du Gouvernement. Il suffit de le suivre à la télévision nationale ou lors de différentes rencontres auxquelles il participe pour se rendre que colonel Maïga est un homme attaché aux résultats qu’aux chimères. Son ton péremptoire lors de ses communiqués à la télé ne laisse retient l’attention de tous.

Le tout nouveau Premier ministre intérimaire n’est pas sorti du néant. Docteur en Sécurité internationale et de Défense en 2011 à l’Ecole Doctorale de Droit-Université Jean Moulin de Lyon, en France, Colonel Abdoulaye Maïga est un Expert en Sécurité internationale et à la Défense, en Gestion des conflits et de bonne Gouvernance, et en Droits de l’Homme et Droits humanitaires.

A LIRE AUSSI

An II de la rupture de l’ordre constitutionnel : Le Cadre d’échange des partis politique dresse un tableau sombre de la gestion de la Transition

Il est aussi titulaire d’un Master 2 Professionnel en Droits de l’Homme et Droit international humanitaire obtenu en 2008 à Université d’Evry Val d’Essonne, Evry, France, d’un Master 2 de recherches en Sciences politiques, option : Sécurité internationale et Défense en 2007 à Université Jean Moulin de Lyon en France, et d’un Master 2 spécialisé en Etudes stratégiques et politiques de défense en 2006 à l’Ecole des hautes études internationales, Paris.

Bonne chance au colonel Maïga qui, en attendant le retour de Dr Choguel Kokalla Maïga à qui nous souhaitons prompt rétablissement, devra faire face à de nombreux défis liés à l’insécurité, la vie chère, le front social, les querelles politiques en ces moments des réformes politiques et institutionnelles. Des flèches viendront de toute part, il revient au colonel de garder son sang froid et gérer les affaires comme il a su le faire jusqu’ici.

Cyril Roc DACK/ Icimali.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.