SANS DÉTOUR UNE

Restauration de l’autorité de l’Etat à Kidal : Le Sommet de Pau s’engage

Les décisions prises au Sommet de Pau en France le 13 janvier dernier renforcent les attentes des populations de l’espace du G5 Sahel. Surtout que le combat contre le terrorisme sera désormais mené de concert au niveau du centre du Sahel par les forces G5 Sahel et Barkhane.

A la demande du président français Emmanuel Macron, le Président de la République Ibrahim Boubacar Kéita a pris part au Sommet de Pau consacré à la présence française au Sahel, aux côtés de ses pairs Rock Christian Kaboré du Burkina Faso, Mohamed de la Mauritanie, Mahamadou Issoufou du Niger, Idris Déby Itno du Tchad.

Ce sommet dit de clarification s’est achevé sur quatre décisions majeures, servant de lignes conductrices dans les différentes à mener à l’avenir. Les Chefs d’Etat se sont engagés à coordonner leurs actions notamment au niveau du centre du Sahel, « une zone qui concerne précisément le Mali, le Niger et le Burkina Faso ».

https://icimali.com/mali-fama-en-direction-de-kidal/

Le Sommet a décidé également de la formation des armées nationales. A cet effet, un accent particulier sera mis sur le partage des renseignements avec les forces étrangères. Pau a surtout mis l’accent sur la restauration de l’autorité de l’Etat partout dans les pays du Sahel, plus singulièrement à Kidal.

Les Chefs d’Etat se accordés aussi à travailler en synergie, au développement de la région. Pour atteindre rapidement cet objectif, le président français et ses homologues des pays du G5 Sahel ont lancé une coalition internationale pour le Sahel.

Par ailleurs, les Chefs d’Etat ont signalé l’urgence et la nécessité de résultats rapides sur le terrain, et comptent également sur l’appui des partenaires internationaux notamment l’Union Africaine, l’Union Européenne et les Nations Unies.

Cyril ADOHOUN

L’Observatoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *