Politique SANS DÉTOUR UNE

Sans Détour: Un Timbiné défieur ou un Diarrassouba lâché?

Le vendredi 8 mai à l’Hôtel Maéva Palace, la majorité des membres du BPN du Rassemblement Pour le Mali a jeté son dévolu sur l’enfant de Banico contre le député Baber Gano, alors que leurs collègues Moussa Timbiné et Abdrahamane Niang auraient claqué la porte, dénonçant une mascarade.

Non moins un secret de polichinelle, la déclaration de candidature du premier vice-président sortant de l’Assemblée Nationale du Mali, Moussa Timbiné,  a été faite ce samedi 9 mai 2020, juste au lendemain du choix du Bureau politique national du parti présidentiel porté sur le député réélu de Dioïla Mamadou Diarrassouba pour briguer le perchoir. « Il est important de préciser, contrairement à la désinformation en cours, que si des partis politiques peuvent émettre le vœu de proposer des candidatures, il revient prioritairement et légitimement aux députés qui ont mission d’élire le président de l’Assemblée nationale de proposer des candidatures soit individuelles soit dans une dynamique collective. C’est dans cet esprit collectif que j’ai décidé d’être candidat », peut-on lire dans sa déclaration de candidature.

En déclarant sa candidature pour le perchoir, le député Moussa Timbiné s’est lancé dans une véritable défiance à l’égard du Bureau Politique National du Rassemblement Pour le Mali (RPM) dont il le chef de file de la jeunesse.

Comme il fallait s’y attendre, cette candidature, précise l’élu de la Commune V de Bamako, est « soutenue par la majorité des députés du RPM et de nombreux partis politiques, nos indispensables partenaires » et « placée sous le signe du Rassemblement, de la Jeunesse et surtout de l’Innovation ».

Diarrassouba lâché?

La question reste posée, au regard des informations perçues çà et là, et qui confortent la thèse du lâchage du candidat officiellement choisi du parti présidentiel.

Mali: Le député Moussa Timbiné déclare sa candidature pour le perchoir

Selon certaines indiscrétions, Moussa Timbiné aurait déjà au moins 110 députés acquis à sa cause pour le perchoir. L’amertume se lit auprès des proches de président du RPM, qui parlent «  des députés achetables et jetables».

Toutefois, rien n’est joué d’avance. Le vote, demain lundi 11 mai 2020, reste l’unique voie pour départager l’honorable Diarrassouba, partant favori, et son jeune  frère Timbiné dont la stratégie reste méconnue de certains députés de l’opposition.

CYRIL/Icimali.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *