Economie

SITUATION DE LA BDM-Sa ARRETEE AU 31 DECMBRE 2017 : Plus de 12 milliards de FCFA réalisés

Contre  un objectif de dix milliards huit cent vingt-quatre millions de francs CFA, la Banque de Développement du Mali-sa (BDM-sa) a réalisé un résultat de douze milliards neuf cent vingt-neuf millions de francs CFA, au titre de l’exercice clos le 31 décembre 2017, soit un taux de réalisation de +119%.

L’information a été rendue publique ce samedi 7 avril 2017, lors de la 63ème session ordinaire du Conseil d’Administration de la BDM-sa, dans la salle de conférence de l’institution bancaire, sous la présidence de monsieur Ahmed Mohamed Ag Hamani, ancien Premier Ministre du Mali.

Malgré la conjecture économique défavorable observée en 2017, la BDM-sa a consolidé sa position de leader du système bancaire malien, à travers les performances réalisées notamment le Produit Net Bancaire (34 635 millions FCFA), le Résultat d’Exploitation (12929 millions FCFA), la mobilisation des ressources (plus de 462 milliards FCFA) auprès de la clientèle à laquelle des crédits directs (355 milliards FCFA) à l’économie ont été accordés.

Selon monsieur Ahmed Mohamed Ag Hamani, la BDM-sa a pu mobiliser la somme de 165 milliards FCFA pour le financement de la campagne cotonnière 2016/2017, contribué au financement des programmes de logements sociaux et économiques initiés par le Gouvernement à travers l’Office Malien de l’Habit. Mais aussi d’autres secteurs tels que les mines, l’énergie, les télécommunications, les BTP, l’agro-industrie, le commerce général, les ménages, et les PME/PMI dont une agence bancaire a été dédiée.

Pour ce qui est de l’exercice 2018 , il marque la première année du nouveau plan de développement à moyen terme (PMT) 2018-2020 dont les principaux axes stratégiques sont la consolidation du leadership de la BND-sa dans « le financement de la campagne cotonnière et des grandes entreprises, le développement du financement des PME/PMI et celui de la clientèle de particuliers salariés ».

« La banque poursuivra les travaux d’extension de son réseau sur le plan national et sous régional, et de modernisation du système d’informations en vue de proposer à la clientèle les produits adaptés à ses besoins. Un accent particulier sera mis sur la banque digitale afin de conquérir et conserver une catégorie de clients dont les Maliens résidents à l’étranger. La mise en œuvre de ces stratégies, conformément à la règlementation en vigueur dans l’EMOA permettra sans nul doute de booster l’activité et de faire de la BDM-sa à l’horizon 2020 une banque de référence dans la sous-région », a indiqué l’ancien PM Ahmed Mohamed Ag Hamani.

Le président du CA de la BDM-sa n’a pas manqué de rappeler qu’un des défis à relever est « la mise en conformité de la banque, à l’instar de toutes les banques de l’UEMOA, avec les nouvelles exigences réglementaires notamment les dispositions de Bâle II/III et le nouveau plan comptable bancaire révisé (PCB) entrés en vigueur le 1er janvier 2018 ».

Le Conseil s’est félicité du total bilan du Groupe BDM, qui ressortirait à près de 900 milliards FCFA au 31 décembre 20017. Et a vivement remercié ses partenaires, la BMCE BANK et la BOAD, dans le cadre de la coopération sud-sud.

Cyril/ pour icimali.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.