Patrice Talon-Emmanuel Macron
SANS DÉTOUR

Grande Gueule : « Talon – Macron, le tacle à la béninoise »

La coalition d’Emmanuel Macron a perdu la majorité absolue à l’Assemblée après le second tour des Législatives 2022, ce dimanche 19 juin 2022. Avec ses 245 sièges sur les 289 nécessaires, le Président Emmanuel Macron, récemment élu, aura du mal à gouverner. Les 38,6% de vote accordés à l’Ensemble sonne comme une gifle assénée par les Français. Les échos de score retentissent en Afrique francophone qui a suivi de près les élections. Parmi les réactions, celle du Président béninois Patrice Talon est synonyme de tacle.

Choguel Kokalla Maïga- Premier ministre du Mali
SANS DÉTOUR UNE

Grande Gueule : « Jusqu’où Choguel est prêt à aller dans la revanche »

Le président du MODEC, Konimba Sidibé, ancien ministre, déballe les raisons de son exclusion du M5-RFP dont il est Membre du comité stratégique. « Seulement il y a lieu de s’interroger jusqu’où Choguel est prêt à aller dans la revanche au regard de tout ce qui se passe depuis qu’il est PM », demande-t-il, avant d’avertir : « Le M5-RFP est notre bien commun et nous ne permettrons à personne de s’en approprier. »

Cyril Roc DACK- Journaliste
SANS DÉTOUR

Grande Gueule : Telle une fourmilière tel un camouflet !

Le meeting de protestation contre les sanctions de la CEDEAO, ce vendredi 14 janvier 2022 au Mali, a tenu toute ses promesses. Inédit ! La mobilisation est de taille. Le peuple malien, mais aussi des communautés étrangères telles les diasporas togolaise, sénégalaise, burkinabè, guinéenne, nigérienne ont répondu massivement présent à l’appel des autorités de la Transition contre les sanctions de la CEDEAO-UEMOA.

Cyril Roc DACK- Journaliste
SANS DÉTOUR

Grande Gueule : La CEDEAO et le Mali en positions maximalistes

Une présidentielle dans deux mois, c’est-à-dire en février 2022 comme l’exige la CEDEAO ? Les autorités de la Transition au Mali ont du pain sur la planche. Ce dimanche 12 décembre 2021 a eu lieu à Abuja au Nigéria un sommet de la CEDEAO qui a maintenu sa position sur le respect du délai de la Transition politique en cours. Pas de prolongation de la Transition, il faut aller aux élections en février 2021, exige l’organisation sous régionale.

SANS DÉTOUR UNE

Grande Gueule : « Un meeting pour dire Assimi 2O23 ? »

Le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, a déjà parlé d’un possible report de la Transition de quelques semaines voire mois. Mathématiquement, une prolongation d’un an nous conduit en février 2023. La transition va donc achever le mandat écourté du Président déchu Ibrahim Boubacar Kéita. Colonel Assimi Goïta pour 2023 commence à se dessiner. Certains partis politiques affutent pourtant les boucliers pour l’après 27 février 2022.