Culture

Festival international de Wassulu (FIWA) 2019 : Découvrir la riche culture de Yanfolila au monde

C’est la ville de Yanfolila qui va abriter du 15 au 16 février 2019, le Festival international de Wassulu (FIWA). L’information a été donnée par les organisateurs au cours d’une conférence de presse, le mardi 05 Mars 2019, à l’esplanade de l’hôtel Wassulu pour faire le point des préparatifs et annoncer les activités programmées. Placé sous le thème : le développement du tourisme local FIWA se veut un festival novateur.

Cette conférence de presse était animée  par la diva Oumou Sangare  qui avait à ses côtés le directeur du festival sur le désert Manny Ansar, ainsi que les autres organisateurs.

 La présente édition qui se prépare activement n’est pas uniquement un événement culturel festif, mais toute une dynamique que nous mettons en place dans cette région de minière, afin de montrer au monde entier toute la richesse du patrimoine culturel, en général, et celui du Wassulu, en particulier, à travers d’animation, de visités touristiques, d’expositions de danses, de fête et de musique

Dans son mot introductif, la star Oumou a souligné que  nous sommes riches de plusieurs manières, et l’une de nos richesses principale est la culture. Nous  sommes connus pour cela à travers le monde et pourtant, nous même, nous négligeons cette part importante de notre âme et de nos vies.

De même, a-t-elle rappelée, que la culture n’est pas seulement un pilier de la cohésion sociale. C’est aussi un levier économique puissant, raison pour laquelle quand les jeunes du Wassulu  m’ont sollicitée pour l’organisation d’un festival, j’ai tout de suite répondu présente car il s’agit d’un événement qui me tenait à cœur depuis fort longtemps d’autant plus que moi-même je suis un produit de festivals depuis une trentaine d’années.

Aussi, le Wassulu étant une terre de culture, la réalisation d’un tel rêve est tout à fait appropriée. Parlant de l’édition 2016, qui a permis d’identifier le principal problème : le manque d’hébergement et de structure d’accueil, Oumou a laissé entendre  qu’elle a construit un complexe touristique : 60 cases, équipées  de confort minimal, regroupées  autour d’un espace de restauration et d’une piscine, dans un espace  sécurise. Ce campement culturel et touristique d’une valeur de 200 millions de nos francs financés sur fond propre va permettre de développer le tourisme autour de la musique et de la danse.                                       

Avant de terminer, elle a lancé un appel à la mobilisation générale du peuple malien et d’ailleurs autour de l’événement car c’est tout le Wassulu qui vous accueille pendant deux (2) jours.   

M D

SourceLe Républicain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *