Actualité UNE

Affaire Issa Kaou N’Djim : « La détention n’a plus de support »

Le CNT somme les autorités d’enquêtes et de poursuites au respect scrupuleux des lois de la République, en suspendant la detention de Issa Kaou N’Djim.

Par 101 voix pour, 7 contre et 5 abstentions, les membres du Conseil National de Transition exigent la suspension de la détention de l’Honorable Issa Kaou N’Djim. Le CNT somme par conséquent les autorités d’enquêtes et de poursuites de respecter scrupuleusement les lois de la République du Mali. In extenso la résolution.

L’honorable Issa Kaou N’Djim est poursuivi pour « flagrant délit – atteinte au crédit de l’état » par le tribunal de grande instance de la commune IV. Il est détenu à la maison centrale d’arrêt de Bamako depuis le jeudi 28 octobre 2021.

« Un contexte d’exception et de transition, le droit peut se rappeler au bon sens et anéantir son viol. Lorsque le parlement suspend la détention d’un de ses membres, le juge s’exécute puisque l’alibi du flagrant délit tombe. La détention n’a plus de support », a tweeté l’ancien ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, Mamadou Ismaël Konaté.

Par l’Avocat aux Barreaux Mali/Paris, Arbitre, « l’abrogation éventuelle de son décret de nomination (Issa Kaou N’Djim) au CNT serait le signe évident de l’affirmation du caractère autoritaire d’une transition à mal et un sacré coup à la liberté de dire des choses politiques ». D’où ses conseils de ne pas en faire « un héros réclamé et acclamé demain ! »

« Le délibéré de son jugement du vendredi 29 octobre est prévu au 3 décembre prochain.

Issa TANGARA/Icimali.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.