Actualité

AG ELECTIVE CONTROVERSEE D’ASACO-BOUL 1 : « L’élection est démocratique,…, le maire n’a fait qu’entériner », dixit le Maire Mamadou B. Kéita

Pour le Maire de la Commune I du District de Bamako, Mamadou Kéita, l’élection remportée par Mme Maiga Oumou Ba à la suite de l’assemblée générale élective de l’Association de Santé Communautaire de Boulkassoumbougou 1 (ASACO-BOUL 1), « est apolitique et démocratique ».

L’assemblée générale de l’Association de Santé Communautaire de Boulkassoumbougou 1 (ASACO-BOUL 1) tenue dans un climat critique, le samedi 7 avril dernier, ne cesse de susciter la colère des membres du bureau sortant, le représentant du chef de quartier, l’ancien président de l’ASACO-Boul 1 et les membres de son bureau.

En effet, cette assemblée placée sous la présidence du maire de la commune I du District de Bamako, Mamadou B. Keita et en présence de monsieur Djibril Diallo, représentant de la Fédération Nationale des Associations de Santé Communautaire (FENASCOM), des représentants du Centre de santé de référence de la commune I et du service social, est tournée au vinaigre. La présentation du bureau consensuel alors mis en place, dont la présidence  et la vice-présidence devraient être respectivement assurée par monsieur Filifing Dembélé et Mme Maïga Oumou Ba a été balayée du revers de la main. Place a été donc faite à l’élection opposant les deux, car des contestations fusaient de partout.

Malgré que le quorum n’ait pas été atteint, l’élection a lieu, donnant Mme Maïga Oumou Ba vainqueur. Ce qui n’a pas été du bon goût des partisans de l’ancien président et le chef du quartier, qui ont préféré de décamper. Tout en criant au hold-up électoral orchestré par le 5eme adjoint au maire de la commune I Cheick Oumar Berthé dont les menaces finiraient par l’emporter, l’élection ayant lieu.

Mais derrière le doigt accusateur, c’est le maire de la commune I qui est visé, d’autant plus que la nouvelle présidente serait la belle-sœur de la première dame, qui à leurs dires ne réside pas dans l’un des trois secteurs de la zone sanitaire du centre et « ne possède pas non plus la carte de membre ».

Ces derniers promettent d’engager une plainte judiciaire au du tribunal de la commune I.

Un maire menaçant ?

Les opposants, surtout les jeunes, à cette élection disent ne pas comprendre leur maire qui, selon eux, a menacé : « je suis le IBK de la commune I et les jeunes qui s’hasarderont à troubler l’ordre dans ma commune me trouveront sur leur chemin ».

 Contacté par icimali.com, le maire de la commune I, Mamadou F Keita, a fait savoir que sa présence à l’AG n’a rien de politique.

« L’élection a eu lieu, l’élection est démocratique et apolitique. Je n’ai aucun parti pris. Les huissiers étaient présents, la police également », a déclaré le Maire Kéita. Avant de conclure : « Le maire n’a fait qu’entériner ».

DACK/icimali.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.