Attaye Ag Mohamed de la CMA
Actualité Politique UNE

Application de l’APR : Attaye Ag Mohamed de la CMA regrette « l’unilatéralisme gouvernemental »

Le Chef de Délégation de la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) au Comité de Suivi de l’Accord (CSA) pour la Paix et la Réconciliation au Mali issu du Processus d’Alger, M. Attaye Ag Mohamed, regrette « l’unilatéralisme gouvernemental » qui « s’exerce sur toutes les questions telles que le projet de loi électorale, le découpage territorial, les ANR, le Fond de Développement Durable et tant d’autres ».

Le Processus de Paix- Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali issu du Processus d’Alger (APR) semble avoir du plomb dans l’aile. C’est du moins ce qui ressort de la sortie du Chef de Délégation de la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) au Comité de Suivi de l’Accord (CSA) pour la Paix et la Réconciliation au Mali issu du Processus d’Alger, M. Attaye Ag Mohamed, sur son compte Facebook.

Le Chef de la CMA au CSA dit constater « une gestion de plus en plus tâtonnante, impertinente et non-objective du processus de Paix par la partie Gouvernementale (Première responsable de la mise en œuvre de l’APR) » qui a contraint le reste des parties prenantes à opter pour l’essentiel pour la « vigilance ». « De moins en moins de relations pour certains Mouvements et mêmes plus aucune pour d’autres comme la CMA avec le Département ministériel en charge de la gestion dudit Accord », signale M. Ag Mohamed.

 A LIRE AUSSI

Main tendue du président assimi pour les ANR : Dr Bocary Treta et camarades tournent le dos

A en croire le Chef de la Délégation de la CMA au CSA, « des efforts pour prévenir un tel point de morosité des relations de confiance difficilement acquises après plusieurs années semblent vains au regard d’attitudes graduellement non-conciliantes du leadership actuel au nom de la partie Gouvernementale ».

Et M. Attaye Ag Mohamed poursuivre ; « A ce jour encore, aucune initiative concertée en adoption sur l’APR, que du recule et de l’isolement des tendances nés de cet état de fait et d’attitude. L’unilatéralisme gouvernemental s’exerce sur toutes les questions telles que le projet de loi électorale, le découpage territorial, les ANR, le Fond de Développement Durable et tant d’autres. »

Une Médiation internationale frileuse

Quant à « la médiation internationale frileuse à l’idée d’être indexée sous le courant populiste actuel », elle « ne sait plus par quel bras formellement stable, aborder une tentative de reprise ». Par conséquent, elle tombe également, selon lui, dans l’observation tout en espérant être en train de se réorganiser.

« De notre côté, la CMA en l’occurrence, nous pouvons affirmer que ce temps a été bien mis à profit pour se retrouver, se réorganiser à l’interne et réparer des situations en cumul au moment où toutes les énergies étaient consacrées à l’APR », fait-il croire.

Le Chef de Délégation de la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) au Comité de Suivi de l’Accord (CSA) a terminé sa note par un « appel au sauvetage du processus global de paix. « Mais étant donné le contexte actuel où tout semble être interpréter de travers, et sachant que ceci ne serait qu’une énième répétition, j’en fais alors l’économie », conclut-il.

Issa TANGARA/Icimali.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.