Forces Armées Maliennes
Sécurité

Brèves FAMa

Fin de stage des éléments du GIGNM

La cérémonie marquant la fin de stage de renforcement des capacités opérationnelles des éléments du Groupement d’Intervention de la Garde Nationale du Mali (GIGNM) s’est déroulée le 31 janvier 2020 sous le hangar de la Musique principale de la Garde nationale. C’était en présence du Chef d’état-major adjoint de la Garde le colonel major Nicolas Cissé et du commandant de l’EUTM le général Joao Boga Ribeiro.

Ils étaient 42 éléments à prendre part à ce stage de 3 semaines, au camp des Gardes à N’Tomikorobougou. Selon le colonel major Nicolas Cissé, la Garde est de plus en plus sollicitée pour des missions complexes, surtout le GIGNM. Ce stage leur permettra d’être encore plus performant partout sur l’étendue du territoire national. Pour lui, c’est un plaisir de recevoir l’EUTM en tant que partenaire du renforcement de la capacité opérationnelle des Gardes. Le CEM adjoint de la Garde a enfin invité les stagiaires à transmettre les connaissances apprises aux autres éléments du GIGNM qui n’ont pas pu y participer.

Le commandant de l’EUTM a souligné la bonne collaboration entre l’Etat-major de la Garde et sa Mission au Mali. Il a aussi invité les responsables de la Garde à profiter du soutien de l’EUTM pour renforcer davantage leurs capacités.

Le sergent Fassambou Keïta, représentant des stagiaires a affirmé que les connaissances acquises au cours de cette formation constituent un réel motif de satisfaction pour eux.

La DMHTA à l’école du projet ACLM

Dans le but de renforcer les connaissances professionnelles de ses éléments, la Direction du Matériel des Hydrocarbures et du Transport des Armées (DMHTA), en partenariat avec le projet Appui au Commandement Logistique et Maintenance (ACLM) de l’ambassade de France au Mali et le Centre père Michel de Bamako, a initié durant 5 semaines une série de formation à l’intention de ses éléments. La cérémonie de fin de formation et de remise des certifications a eu lieu le vendredi 31 janvier 2020, dans l’enceinte du Centre Père Michel, en présence de nombreuses personnalités.

Durant 5 semaines, les stagiaires se sont familiarisés dans différents domaines professionnels, notamment, la mécanique auto, le Groupe électrogène, la carrosserie, la peinture et la soudure métallique. Dans son intervention, le directeur du Centre Père Michel, Mr Franc Emétépé, a rappelé toute l’importance de cette session à l’intention des éléments de la DMHTA. Selon lui, cette formation avait pour objectif de rapprocher d’une part les FAMa des populations civiles et d’autres parts de faire acquérir des compétences aux Militaires.

Quant au représentant de la DMHTA, le commandant Aiché Traoré, il a chaleureusement remercié les partenaires pour cette belle initiative à l’endroit des Forces Armées Maliennes. Ainsi, il a exhorté les récipiendaires à faire bon usage des connaissances acquises tout en essayant de faire bénéficier ceux qui n’ont pas eu la chance de prendre part à la formation.

Auparavant, le chef du Projet Appui au Commandement Logistique et Maintenance, le lieutenant-colonel Patrick Cimetta, a exprimé le souhait d’accompagner et à d’appuyer les FAMa dans leur mission régalienne tout en renforçant davantage leur capacité opérationnelle à pouvoir faire face aux menaces du moment.

Il faut enfin rappeler que la présente cérémonie de fin de formation a été sanctionnée par la remise de certificats aux stagiaires.

Le Premier ministre aux cotés des populations de la région

La deuxième étape de la tournée du premier ministre, Dr Boubou Cissé a été le cercle de Goundam et celui de Dire. C’était ce 30 janvier 2020. Toutes les populations nomades et sédentaires de ces localités sont massivement sorties pour réserver un accueil chaleureux dû à son rang. Les corporations et les associations, les écoliers ne sont pas restés en marge. Ils voulaient ainsi montrer au PM combien de fois ils ont besoin de la paix, de la sécurité et du développement. Les tous petits écoliers scandaient devant le PM une seule phrase « on veut étudier ». Les autorités politique, administrative et religieuse ont exposé au PM leurs préoccupations reposant sur les secteurs de développement au nom de la paix. Le PM les a rassurés de l’engagement du gouvernement et du Président de la république pour trouver des solutions à ces préoccupations. Déjà, il a affirmé que la région de Tombouctou sera concernée par le reploiement de l’armée reconstituée et le recrutement de 10000 jeunes dans les forces armées et de sécurité. Ensuite le premier ministre a procédé à la pose de la première pierre de redémarrage de travaux du lycée public Amadou Djadjé Bah. La visite aux notabilités et un repas de corps au camp du 52eme régiment mixte de Goundam ont mis fin à cette deuxième étape.

……………………………

 Prise de contact CEM-GA/MOC en 1ère Région militaire (Gao)

Le Chef d’Etat-Major Général des Armées, le général de Division Abdoulaye Coulibaly s’est entretenu ce vendredi 31 janvier 2020 avec le commandement du Mécanisme Opérationnel de Coordination (MOC) de Gao, L’objectif de cette visite est de s’enquérir du bon déroulement du processus de Désarmement, Démobilisation et Réinsertion (DDR).

Cette prise de contact du Chef d’Etat-Major Général des Armées avec le commandement du MOC s’inscrit dans le cadre du bon déroulement de la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger. Au cours des échanges, plusieurs points ont été évoqués, à savoir les difficultés auxquelles font face le personnel du MOC dans l’exercice de sa mission. Une rencontre jugée satisfaisante selon le coordinateur régional par intérim du MOC de Gao, le Colonel Sambala Sidibé.

Le Mécanisme Opérationnel de Coordination joue un rôle important dans la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du processus d’Alger. Il a pour mission, entre autres, de faciliter le retour des ex-combattants dans les rangs des Forces Armées Maliennes (FAMa), la sécurisation des endroits où les unités FAMa ne sont pas redéployées, la sécurisation des autorités intérimaires.

……………………………………

 Le CEMGA s’entretient avec le bataillon montant en 1ère Région militaire (Gao)

Le Chef d’Etat-Major Général des Armées, le général de Division Abdoulaye Coulibaly a rencontré, le jeudi 29 janvier 2020 le Bataillon des Forces Armées Reconstitué (Bataillon FAR) issu du processus d’Alger au Camp Firhoun Ag Alinçar de Gao. Cette rencontre visait à préparer les troupes aux défis qu’ils attendent. Du coup, il les a prodigués des conseils.

Ce Bataillon des Forces Armées Reconstitué, est composé des ex combats et les militaires réguliers qui ne font plus qu’un, les Forces Armées Maliennes (FAMa).

Au cours des échanges, le CEM-GA, le général Abdoulaye Coulibaly a rappelé aux troupes les vertus cardinales d’un Soldat, tout en les consignant aux respects des mœurs et coutumes des localités où ils serviront. Il a aussi invité à l’union, à la cohésion et la fraternité. « La défense de l’intégrité territoriale est notre Credo, le Mali compte sur nous, faisons la fierté du peuple malien », a-t-il insisté.

Ce Bataillon FAR qui s’apprête à rentrer à Kidal dans un bref délai est d’ores et déjà conscient de la lourde tâche qui l’attend.

Les FAMa appréhendent des suspects à Diabaly

Les FAMa patrouillent dans le secteur de Diabaly. Ainsi, six suspects ont été appréhendés et une moto a été saisie.

Le poste FAMa de Sarakala (localité de Markala) a fait l’objet d’une attaque terroriste tôt le matin, jeudi 30 janvier 2020. L’on ne déplore pas de perte en vie humaine mais des pertes matérielles ont été enregistrées. Un PC tactique a été installé à Diabaly.

Rassemblées par Cyril ADOHOUN

L’Observatoire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.