Dr Choguel Kokalla Maïga
Actualité UNE

Choguel au meeting de mobilisation contre les sanctions de la CEDEAO : « Ces sanctions ont pour objectif de  déstabiliser les Institutions de la République »

Le Boulevard de l’Indépendance a servi de cadre au  grand meeting de soutien aux Autorités de la transition, le vendredi 14 Janvier dernier. Cette mobilisation du peuple malien fait suite aux sanctions prises par les Chefs d’états de la Communauté Economique des Etats d’Afrique de l’Ouest ( CEDEAO) et l’Union Economique et Monétaire Ouest-africaine ( UEMOA) dans la capitale du Ghana, le dimanche 9 janvier passé.

En rappel, les Chefs d’Etats et de Gouvernement de ces organisations sous-régionales ont infligé un embargo contre le Mali. Ils demandent aux Autorités maliennes d’organiser des élections en Février 2022, conformément à la Charte de la transition établi au préalable de commun en accord avec la médiation internationale. Cette sanction a suscité une indignation du peuple malien, ses autorités avec à leut tête le Président de la transition, Chef de l’État, le colonel Assimi Goita et partout dans le monde entier.

Ainsi, le vendredi, des manifestations ont été organisées dans les villages, les chefs lieu de communes et d’arrondissements, dans les cercles et des régions du pays. Le peuple malien a farouchement condamné ces sanctions sévères et inhumaines prises contre le Mali. Ils ont tous dénoncé  l’ingérence de la France dans le dossier Mali.

En tout état de cause, le peuple malien s’est mobilisé comme un seul homme pour défendre la partie, à travers ce grand meeting partout dans toutes les localités qui ont abrité le meeting.

C’est le Premier ministre, Chef du gouvernement, Dr Choguel Kokalla Maïga habillé en tenue militaire pour la circonstance qui a presidé le meeting. Il s’est réjoui de la forte mobilisation des Maliens.

A LIRE AUSSI

Campagne de sabotage de la Fondation Maarif de Turquie au Mali : Les mauvaises tractations du syndicat des enseignants

Kader Maïga, membre du M5-RFP, prenant la parole, a rappelé que les sanctions contre le Mali ne sont pas fondées, donc le M5-RFP les rejette. Il a estimé que c’est une méchanceté de la part de la CEDEAO de mettre un pays continental sous embargo et souligné que les sanctions interviennent au moment où les militaires maliens mènent une lutte implacable contre les terroristes.

Quant au Dr Allaye Bocoum; il dira que cette mobilisation est le départ du Malikura. Pour lui c’est un meeting de résistance qui vient de se tenir le vendredi. Dr Bocoum a souligné qu’à partir de ce meeting, le maliens sont dans une transition de refondation.

Jeamille Bitar, porte-parole du M5-RFP a demandé de soutenir la transition, car c’est une refondation.  » La France a fait un complot. Nous ne voulons plus de relation diplomatique entre la France et le Mali » a déclaré M. Bitar. Il a ensuite demandé aux autorités de poursuivre le travail, car le peuple les soutient.

Quant à Adama Diarra dit » Ben le cerveau » il a estimé que depuis la création du monde, il n’a jamais eu une telle mobilisation pour soutenir un président. Le 14 janvier restera une date gravée dans la mémoire. Pour lui, c’est la fin de France-Afrique. Il a salué la mobilisation totale des Maliens de l’intérieur comme de la diaspora.

Tous les intervenants ont condamné unanimement les sanctions qu’ils qualifient d’injustes. Le Cherif de Nioro, Bouyé, par la voix de son envoyé, demande aux autorités de continuer sans regarder en arrière.

Le porte-parole du gouvernement, le colonel Abdoulaye Maiga, a pros le micro, pour remercier les maliens pour leur mobilisation. Il a rappelé que le Président de la transition, colonel Assimi Goita est sensible à un retour à l’ordre constitutionnel. Il a souligné que c’est le message qui a été soumis à la CEDEAO, mais qu’à la grande surprise le Mali a été sanctionné donc le président a décidé de s’assumer. « Le gouvernement de transition est en train de combattre les terroristes » a martelé colonel Maïga. Le gouvernement prend les engagements d’approvisionner le pays en denrées de première nécessité. Il a demandé aux maliens de s’unir. Le colonel Maïga a aussi rappelé qu’il n’y aura pas de rupture de produits de première necessité car l’Etat a décidé de prendre une décision de plan de riposte.

Le ministre de la Refondation de l’État, chargé des  Relation avec les Institutions, Ibrahim Ikassa Maïga a abondé dans le même sens en remerciant le peuple malien pour son soutien.

Au pupitre, le Premier ministre, Chef du gouvernement, Dr Choguel Kokalla Maïga a remercié les Maliens et les Maliennes pour la mobilisation exprimée en organisant ce rassemblement patriotique pour le soutien aux autorités de la transition. Il a transmis les salutations fraternelles du Président de la transition au peuple malien.

Selon Dr Choguel Maiga, le destin de l’Afrique se joue au Mali à travers le soutien du peuple. Le Chef du gouvernement a remercié les autorités guinéennes qui ont refusé d’appliquer les sanctions prises contre le Mali sans oublier la Chine et la Russie qui se sont opposées à l’embargo illégal et injuste que voulait lui imposer le Conseil de sécurité de l’ONU.

Le président de la transition, colonel Assimi Goita est une force tranquille que personne ne peut perturber, a poursuivi le Premier ministre. « Il y a des choses qui ne peuvent pas se passer au Mali. Nous avons peur de Dieu et le peuple malien, sinon pas peur de quelqu’un d’autre » a lancé le Premier ministre, Dr Choguel Kokala Maïga, sous les applaudissements de la foule.

« Ces sanctions ont pour objectif de  déstabiliser les Institutions de la République. Pour cela les Maliens vont s’unir pour sauver l’intégrité de l’État malien. Le Président de la transition a présidé un conseil national de défense pour dégager une stratégie de riposte a expliqué le Chef du Gouvernement.

Rappelons que cette marche patriotique de soutien aux Autorités de transition s’est déroulée sur toute l’étendue du territoire national et auprès de la diaspora. Les peuples africains marcheront le 22 janvier prochain en guise de soutien à leur frères maliens.

Seydou Diamoutené

22 Septembre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.