Société

Cour Suprême : 5 nouveaux membres prêtent serment

Le Président de la République, Chef de l’Etat, Président du Conseil Supérieur de la Magistrature, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keïta, a présidé, dans l’après-midi du mardi 10 juillet 2018, dans la salle de la Cour Suprême sise à Banankabougou, l’audience solennelle de prestation de serment et d’installation de 5 nouveaux membres dans leurs nouvelles fonctions.

Les cinq nouveaux membres sont Mama Sininta, Chevalier de l’Ordre national du Mali, magistrat, Konimba Kané, magistrat,  Séni Ombotimbé, magistrat, Mohamed Oumar Faganda Traoré, magistrat, et Ousmane Kassambara, magistrat, à avoir prêté le serment.

Présidant la séance en sa qualité de Président du Conseil supérieur de la Magistrature, SEM Ibrahim Boubacar Keïta, a, à l’ouverture solennelle de l’audience, invité le greffier en chef à donner lecture du décret de nomination du Président de la Section des Comptes, de trois conseillers et d’un rapporteur.

Le Procureur Général a ensuite pris la parole pour ses réquisitions. Le Chef de l’Etat a invité le Bâtonnier de l’Ordre des Avocats à prendre la parole pour porter à la connaissance des promus le décret N°2018-0529/P-RM du 22 juin 2018, portant nomination à la Cour Suprême, et leur demander d’écouter attentivement la formule du serment, dispositif prévu par la loi N°2016-046 du 23 septembre 2016, portant Loi organique fixant l’organisation, les règles de fonctionnement de la Cour Suprême et la procédure suivie devant elle : « Je jure de bien et fidèlement remplir ma mission, de l’exercer en toute impartialité, dans le respect de la Constitution, d’observer le respect du secret professionnel, de ne prendre aucune position publique, de ne donner aucune consultation privée sur les questions relevant de la compétence de la Cour Suprême et de me conduire en tout temps comme un digne et loyal magistrat ».

Avant de lever la séance au terme de l’audience de prestation de serment des membres et d’installation du Président de la Section des Comptes de la Cour Suprême, le Chef de l’Etat a salué les nouveaux membres de la Cour Suprême.

Compte tenu de la sensibilité de certaines fonctions spécifiques de la magistrature, quand une personnalité est nommée à une si haute fonction, elle doit obligatoirement remplir la formalité de prestation de serment.

Ayant déjà prêté serment lors de leurs nominations en 2016 aux fonctions de Rapporteur public et de Conseiller à la Cour Suprême respectivement, Arouna Dao a été nommé Conseiller, et Sory Diakité, Rapporteur public.

La cérémonie a enregistré la présence des Présidents des Institutions de la République, des membres du gouvernement, du Ministre Secrétaire Général de la Présidence de la République, des proches collaborateurs du Chef de l’Etat, les magistrats à la Cour et de nombreux parents et amis des récipiendaires.

Madou’s Camara

Cyril/Icimali.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.