Société UNE

Accès des populations rurales de Diré à l’eau potable : le coup de pouce salvateur de M. Ousmane Cissé dit Kourou, un fils du terroir

La fraction de Tilémédesse et le campement d’éleveurs de Kardji respectivement dans les communes rurales de Dangha et Sareyamou, cercle de Diré (région de Tombouctou) ont désormais accès à l’eau potable à travers des puits à grand diamètre financés à hauteur de plus d’un million deux cent cinquante mille (1 250 000 FCFA) par un fils du terroir : M. Ousmane Cissé dit Kourou.

 A travers son programme «Eaux pour tous », M. Cissé entend, ainsi, améliorer l’accès et l’approvisionnement des populations de 13 communes du cercle de Diré en eau potable et améliorer du coup les conditions de vie de ses compatriotes en zone rurale. Un geste salvateur vivement salué par les bénéficiaires respectifs.  

Finie la corvée d’eau pour les populations de la fraction de Tilémédesse et le campement d’éleveurs de Kardji dans le cercle de Diré qui ont accès, désormais, à l’eau potable à travers la réalisation de deux puits à grand diamètre inaugurés respectivement le 20 avril et le 18 mai 2019 sous la présidence de M. Almodjine Djitteye, représentant du généreux donateur et superviseur des travaux, en présence de la notabilité, de l’imamat, de la jeunesse et des bénéficiaires massivement sortis.

Selon M. Djitteye, ces réalisations d’un coût total de plus d’un million deux cent cinquante mille (1 250 000 FCFA) qui rentrent dans le cadre du programme « eaux pour tous » du donateur contribueront à soulager les populations collationnées à des difficultés d’accès à l’eau.  « L’eau est source de vie. Qui donne de l’eau offre la vie, la santé et la propreté car sans l’eau, pas de vie. Kourou, conscient de cela, n’entend, ménager aucun effort pour alléger les souffrances de ses frères et sœurs des contrées proches ou lointaines dans notre cercle », a rappelé M. Djitteye.

A titre de rappel, Kardji est un campement d’éleveurs à 10 Km de la commune de Sareyamou. Les puits dans lesquels s’approvisionnaient les populations sont délabrées. Il en est de même dans la fraction de Tilémédesse, à 35 km de Dangha, où les populations sont véritablement contraintes au manque d’eau. Avec ces réalisations, c’est un véritable ouf de soulagement pour les habitants de ces zones rurales qui ont chaleureusement remercié le généreux donateur. Elles ont exprimé leur gratitude et sollicitent la pérennisation de telles actions humanitaires au service des communautés.   

Voilà une décennie que M. Ousmane Cissé dit Kourou ait entrepris des actions de telles au service de ses communautés. « Il est de mon devoir de défendre les droits fondamentaux des populations, et aussi d’être cette oreille attentive à leurs préoccupations. Depuis près de dix ans, je contribue activement à la vie communautaire de mon cercle… », a réitéré M. Cissé. 

Par A.M. BANGOU et A. DAGAIMASSA pour Icimali.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.