Assises Nationales de Refondation-phase 6nationale
Actualité UNE

Mali: Ouvertures des Assises Nationales de Refondation phase nationale

La phase nationale des Assises Nationales de Refondation ont démarré ce lundi 27 décembre 2021 au CICB. L’ouverture des travaux a été présidée par le Président de la Transition, colonel Assimi Goïta.

Autour du Chef de l’Etat, on note la présence du Premier ministre Choguel Kokalla Maïga, du président de la commission d’organisation et celui des experts. « Nous sommes un Peuple de résilience », a déclaré le Président Assimi Goïta, selon, lequel les Assises Nationales de Réconciliation constituent une étape cruciale dans la marche du pays vers une nouvelle Gouvernance. « Les ANR ont permis de donner la parole aux communautés à la base de s’exprimer sans complaisance. Cette phase nationale sera une étape cruciale de la marche héroïque de notre pays », a-t-il précisé.

Cette phase finale, a en croire le Chef de l’Etat, est un « rendez-vous de l’histoire » qui « permettra de déterminer la marche du pays. Elles serviront de cadre pour analyser en profondeur la situation du pays et proposer des solutions de sortie de crise », a explicité le président Goita.

Selon le Président de la Transition, colonel Assimi Goita, les Maliens ont manifesté  leur soif d’un un nouveau type de leader, rompant avec la vielle école dont les caractéristiques sont la mauvaise gouvernance, la corruption, la banditisme financier, le népotisme, l’atavisme… « Les Assises constituent un impératif pour le Mali », martèle le président Assimi Goita, pour qui il est temps de revoir la nouvelle conduite à tenir.

Auparavant, la Maire de la Commune III du District de Bamako, Mme Djiré Mariam Diallo, fera savoir que l’étape nationale constitue un tremplin pour « renforcer la dynamique de cohésion sociale et de vivre ensemble ».

« La phase finale qui réunit les Maliens de tous bords fera le dialogue sans tabou de la situation du pays et les participants feront des propositions pertinentes », a déclaré sans détours le président du Panel de hautes personnalités. Car la phase finale de ce rendez-vous crucial pour le pays couronne les travaux entamés depuis la base (local, communale, régionale), lesquels sont tenus dans 527 communes du pays soit 95, 52% ; dans 51 cercles soit 85%, sans oublier la Diaspora.

M. Zeiny Moulaye n’a pas passé inaperçus les efforts du Panel de hautes personnalités dont il est le président. Mis en place le 16 Octobre dernier, le panel est allé de concertations et concertations « pour gagner l’inclusivité « . D’où l’engagement des forces vives dans la phases préliminaires. « Les forces sociales ont positivement contribué à la réussite des travaux à la base. Les résultats des entretiens, la réalité au niveau local et régional et dans les diasporas ont dépassé les attentes », a souligné M. Moulaye.

Aux dires du président du Panel, « la Refondation est certes un long processus », qui « prendra du temps », mais « il faut commencer à la base ». Pour preuve, « les masses populaires ont qualitativement participé aux travaux des ANR ». Ainsi, le rôle fondamental et fondateur au niveau local des Assises a permis de découvrir que les Maliens veulent sortir de la situation actuelle du pays.

Le président du panel a soutenu que le Mali Kura ne pourra qu’être une réalité quand chacun des Maliens prenne conscience de lui-même et change. « Changeons nous-mêmes pour changer la situation du pays », suggère Zeiny Moulaye.

Les travaux prennent fin le jeudi 30 décembre prochain. Les conclusions et recommandations détermineront la réponse à donner à la communauté internationale aux aguets pour le respect du délai de la transition. L’évidence est que la transition sera prolongée.

Cyril Roc DACK/ Icimali.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.