Vie des Stars

Portrait : Yaya Dramé, Grand Griot peulh et artiste chanteur

Yaya Dioubolo Aly Sèèbèrè Dramé, connu sous le nom de Yaya Dramé, est né dans une famille de griots à N’Gouma dans le Cercle de Douentza.

Après ses études coraniques dans la grande famille de Chérif Sèkana Albachir à Sa, il reprend le vieux métier de sa famille : le griotisme.

La maîtrise de plusieurs autres langues locales telles que le Hassanya, le sonrhaï, le bambara, en plus du peulh qui est sa langue maternelle, fut un atout pour lui de chanter dans ces différentes langues et faire passer les messages dans ses chansons.

L’homme dans son parcours rencontre de célèbres artistes du nord d’où sa motivation d’intégrer le monde de la musique moderne.

Tout en restant dans son statut de griot appelé ‘’Bambadho’’ en peulh, Yaya fait de la musique moderne son métier car il est né griot et être artiste ne va que accentuer son parcours. Il a choisi d’intégrer le monde d’artistes car être artiste, dit-il, garantit plus d’un avenir.

De la cora, notre célèbre griot enchaine avec la guitare, devenant le premier griot à sortir des morceaux de musiques moderne communément appelés ‘’Soumou’’ en Bambara.

Après quelques morceaux de ‘’Soumou’’, Yaya Dramé est devenu une idole de plusieurs jeunes autres griots de son village, ayant intégré ce milieu et faire la même chose.

Musique: l’artiste Ousmane dit Lodia raconte son aventure

La célébrité de ce jeune artiste sur le plan national et international est venue de là une artiste. Ses relations avec d’autres grands artistes de la musique maliennes comme Afel Bocoum, Sata Kouyaté, Vieux Aly Farka Touré, Oumar Konaté, Dinda Sarré, Baba Sallah, Djénéba Seck et etc…ne sont plus à démonrer.

Ayant participé à plusieurs festivals au Mali, notamment le Festival Aly Farka sur le Niger, le Festival Maya Kènè, et  d’autres à Bamako, l’homme œuvre pour la paix et la réconciliation au Mali. Il a récemment sorti une chanson sur  la paix après celle des victimes d’Ogossago.

Mahamadou Sarré

L’Observatoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *