Conseil Supérieur de la Magistrature-première session-année 2022 du
Actualité

Première session 2022 du Conseil supérieur de la Magistrature présidée par Col. Assimi

Le Président de la Transition, SE le Colonel Assimi GOÏTA, Chef de l’État, a présidé, mardi 31 mai 2022, la première session de l’année 2022 du Conseil Supérieur de la Magistrature. A l’ordre du jour, des nominations à la Cour Suprême.

« Ce matin, le Conseil supérieur de la magistrature a connu sa première session de l’année 2022 pour statuer sur la nomination du Président et du Vice-Président de la Cour Suprême du Mali », a confié à la presse le Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, Mamadou KASSOGUE.

Ces nominations étaient fortement attendues, depuis décembre 2021, après le départ du Président et du Vice-Président de la Cour Suprême, à la retraite, a-t-il précisé. « Il fallait rapidement permettre à cette institution d’avoir un Président nommé qui puisse avoir la plénitude de ses attributions », a expliqué le Ministre de la Justice. C’est pourquoi cette session a été convoquée. Une session au cours de laquelle le Président a été désigné ainsi que le Vice-Président.

A LIRE AUSSI

L’INPS renforce les capacités de ses agents en sécurité incendie et mission de contrôle employeur

Après cet avis du Conseil supérieur, le Président du Conseil supérieur de la Magistrature, le Colonel Assimi GOÏTA, devra prochainement prendre un Décret pour faire la nomination afin de permettre d’aller « rapidement à l’organisation de la cérémonie de prestation de serment des Magistrats » nommés à la Cour Suprême en vue de renforcer ses effectifs.

Notons qu’au total, « il y a eu une dizaine de départ à la retraite et nous avons nommé environ 15 magistrats qui sont montés au niveau de la Cour suprême et qui doivent prêter serment avant de commencer à travailler », selon le Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, Mamadou KASSOGUE.

Avec La Présidence

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.