Actualité Société UNE

Sit-in à la Primature : Le Premier ministre Choguel a vécu son baptême du feu

En attendant l’Union Nationale des Travailleurs du Mali (UNTM), ce sont des milliers de Bamakois au sein du Front Populaire Contre la Vie Chère (FPCVC), qui ont tenu un sit-in à la Primature de Choguel Kokalla Maïga contre la vie chère.

Mardi 22 juin 2021, a eu lieu un sit-in de milliers de Bamakois devant la Primature contre la flambée des prix des produits de première nécessité. La pluie n’a pas dissuadé les manifestants, notamment les femmes munies de paniers de la ménagère, le tour de la tête bandé d’une bande rouge,  d’effectuer ce déplacement pour remettre un mémorandum au Premier ministre Dr Choguel Kokalla Maïga, lui demandant de trouver une solution  contre la vie chère.

Depuis un certain temps, le prix des produits de première nécessité ne cesse de grimper. Le kilo de viande qui était à 27000 FCFA avant le coup d’Etat est passé à 3500fcfa, l’huile passe de 900 FCFA le litre a 1200 FCFA, les œufs passent de 2000FCFA et 2750 FCFA, le spaghetti vendu à 350 FCFA et vendu aujourd’hui à 450 FCFA. Il en est ainsi pour d’autres produits alimentaires.

A travers ce sit-in, les manifestants expriment leur colère par rapport à la flambée des prix. « Non à la vie chère », « Nous voulons juste vivre », « Non à l’augmentation du prix des denrées », « Une transition réussi équivaut à la baisse des prix des denrées »

Mme Cissé Assitan Mariko exprime son ras-le-bol : « Quand tu rentres dans les marchés, aucun produit n’est achetable, que ça soit  le poisson, la viande ou le poulet. Cette lutte n’est seulement pour nous les pauvres mais pour toutes les femmes du Mali. Nous demandons aux autorités de baisser les taxes pour que les commerçants puissent acheter facilement leurs produits et pouvoir les revendre plus facilement, à bas prix. Cette lutte est engagée pas contre le gouvernement mais pour la baisse des prix des  produits alimentaires. Nous accompagnerons nos maris dans cette lutte ».

Baptême de feu

Adepte de la rue avant d’être nommé Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga devra, en bon démocrate, accepter la liberté d’expression. Mais, non seulement le Gouverneur du District de Bamako a refusé d’accorder son quitus pour le sit-in pour des raisons sanitaires liées au Covid-19, tout aurait été mis en œuvre pour saboter le sit-in. Notre consœur journaliste Mariam Koné de Info-Matin témoigne : « Je vais te dire ce qui s’est passé aujourd’hui. Malgré leur argent avec lequel ils ont acheté des manifestants, les médias nationaux et internationaux ne se sont pas intéressés aux à leur truc. Et puis comme pour nous narguer, ils étaient à l’autre face du goudron. Il faut qu’on sorte de ce populisme ».

Ce sit-in est la première manifestation publique sous le Premier ministre Choguel pour exiger la baisse du prix des denrées de première nécessité. Déjà, l’UNTM a annoncé les couleurs d’une éventuelle grève. Le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga a vécu son baptême du feu.

Cyril DACK/ Icimali.com

Pour tous vos besoins en Reportage, Annonce ou Publicité, contactez: 00223 71 67 92 58 ou par mail: icimali.com@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.