Lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA-Président Transition Burkina Faso
International UNE

Situation sécuritaire au Burkina : Le Président Damiba convoque le Conseil supérieur de la défense nationale

En ligne de mire du Conseil supérieur de la défense nationale l’amélioration de la situation sécuritaire qui se dégrade davantage, après le coup d’Etat contre le Président démocratiquement élu, Roc Christian Kaboré.

 Le Président du Faso, le Lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, a réuni ce lundi 20 juin 2022, le Conseil supérieur de la défense nationale (CSDN) autour de la situation sécuritaire, toujours préoccupante dans notre pays, en dépit des efforts déployés par les Forces de défense et de sécurité sur le terrain de la lutte contre le terrorisme.

Selon la Direction de la communication de la Présidence du Faso, cette session du CSDN convoquée par le Chef suprême des Forces armées nationales va passer en revue la situation de la menace terroriste dans notre pays afin de mieux réorienter les réponses idoines sur le terrain pour plus de résultats dans les opérations de sécurisation et de reconquête du territoire national.

A LIRE AUSSI

Mali : La nouvelle loi électorale adoptée, CNT et Gouvernement ont frôlé les empoignades   

Pour ce faire, précise cette structure, la rencontre du CSDN va, à l’aune du bilan de la mise en œuvre des orientations et instructions adoptées lors de la session du 15 avril 2022, faire des propositions d’actions fortes dont le déroulement va sans doute contribuer à l’amélioration de la situation sécuritaire au Burkina Faso.

Le Chef suprême des Forces armées nationales, Lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, saisira cette occasion pour « décliner de nouvelles orientations à la hiérarchie militaire pour une optimisation des actions des différentes unités combattantes sur le terrain ».

Rappelons que cette situation de plus en plus dégradante a servi d’argument au putsch contre le Président démocratiquement, Roc Christian Kaboré. Depuis leur coup d’Etat, le Burkina Faso s’enlise de plus en plus dans la crise sécuritaire. Des attaques terroristes deviennent quotidiennes sont fréquentes dans le pays.

C. Roc DACK/ Icimali.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.