Real-Madrid-footbal
Sports UNE

Après leur 14ème LDC, les joueurs cadres du Real de Madrid s’expriment

Dans l’euphorie de leur 14ème Ligue des Champions décroché ce samedi 28 mai 2022 au Stade de France face à Liverpool, certains joueurs cadres du Real de Madrid ont livré leurs impressions.

Pour l’homme du match, Thibaut Courtois, le trophée attendu rendre dans son escarcelle. « Tant d’années, tant de travail, arriver au club de ma vie… J’ai dit hier que j’étais du bon côté de l’histoire et j’ai écouté les gens de Liverpool et d’autres personnes… »

Sur ses arrêts, il dira : « Tous ceux que j’ai sortis sur Mané et Salah sont bons, mais j’ai aussi aidé devant. Aujourd’hui personne n’a pu m’enlever mon désir de gagner la Ligue des Champions ». Mais, le meilleur arrêt est « celui de Salah, parce que j’ai dû aller la chercher très très loin et vu où le ballon allait, c’est fou, incroyable. Ils ont ajouté cinq minutes et je me suis dit ‘mais pourquoi cinq minutes si rien ne s’est passé… »

Le portier madrilène dit être du bon côté de l’histoire du football. « C’est la vérité, c’est ce que je pense et c’est la réalité. Je sais que j’ai été critiqué, mais je suis toujours honnête quand je vous parle. J’avais le sentiment au début du match que je n’allais pas encaisser de but. Je savais que je pouvais gagner la Ligue des champions ici ».

Cependant, les défis, « les meilleurs sont au Real Madrid ». « Nous ne pouvons pas nous relâcher et nous avons de nombreux trophées et titres devant nous. Nous devons nous battre pour tous les titres », a-t-il conclu.

Son coéquipier Lucas Modric est aux anges : « Le meilleur de l’histoire et du football, nous devons toujours le refaire, il n’y a rien de plus grand que le Real Madrid ». Les joueurs sont Madridistas, « sans aucun doute, parce que quand on voit comment les joueurs se sentent avec ce maillot, ce que signifie chaque match…. Combien nous aimons ce club… »

Pour le milieu de terrain madrilène, gagner cinq Ligues des champions « était inimaginable, mais j’espère qu’il y en aura d’autres ». La clé des victoires de l’année, pense-t-il, est de ne « jamais abandonner, ne jamais baisser les bras, croire jusqu’au bout et comme nous l’avons fait aujourd’hui ».

Quid de Karim Benzema ?

Le meilleur buteur de la Compétition cette saison 2021-2022 avoue que le match de la « finale est difficile, mentalement, la fatigue… » « Nous n’avions pas un bon rythme, mais nous avons marqué le but du hors-jeu et nous nous sommes mis dans le match et en deuxième mi-temps nous avons joué comme nous le faisons toujours, pour gagner une finale », explique-t-il.

A LIRE AUSSI

Le Président Bazoum : « Ces militaires en déstabilisant les institutions affaiblissent les États et renforcent les groupes terroristes »

L’attaquant, pressenti Ballon d’Or de cette saison 2021-2022, soutient que « gagner à Paris » « signifie beaucoup ». « Le meilleur club du monde chez moi, dans mon pays… C’est pour tous les Madridistas », se réjouit-il.

Marcelo euphorique

Ce sont des sentiments de joie, d’émotion du côté du doyen de l’équipe. « C’est même difficile d’en parler car je vois ma famille, tous mes coéquipiers, mes proches, nous l’avons mérité. Je ne sais pas, c’est un moment étrange dans ma tête en ce moment. J’ai remporté cinq Ligues des champions et je n’ai jamais pensé que j’atteindrais ce moment dans ma vie. Je ne sais pas, c’est incroyable », dit-il, euphorique. Avant d’aborder sur son avenir : « Je ne sais pas, pour l’instant je vais faire la fête et on verra mais ce moment… vous allez le savoir très vite. »

Parlant de son entraineur Carlos Ancelotti, Marcelo est clair : « Nous savons déjà comment est l’entraîneur, il a sa philosophie et son caractère, c’est une grande personne, il l’a mérité depuis son arrivée.»

Carvajal

Dans son analyse, Carvajal dira : « En première mi-temps on était pas vraiment à l’aise, mais en deuxième mi-temps, avec le but, l’équipe savait qu’il y aurait des moments de souffrance, et nous avons eu de meilleures occasion. »

Témoignant sur le portier Courtois, Carjaval ajoutera : « Tibu a été incroyable, fou, il a fait trois, quatre arrêts pour nous rendre champions, c’est la réalité. Il a été le meilleur gardien de but toute l’année et il l’a encore montré. »

Quant à la Célébration, il se lâche : « Quand nous serons à Madrid, nous célébrerons tout comme il se doit. Nous sommes encore un peu abasourdis. On ne réalise pas vraiment. Comme l’a dit Klopp, le Real Madrid est habitué à gagner. »

Les attentes, chez lui, sont « quelque chose de fantastique, mais surtout parce qu’au début de la saison, avec un nouvel entraîneur et peu de nouvelles recrues, les attentes des gens n’étaient pas si élevées ». « Nous avons montré aux gens ce que cet écusson représente », dit-il, fier.

Vinicius, le buteur 

« Inexplicables », dit le buteur, sur ses sentiments. Avant d’ajouter : « Je n’ai aucune idée de ce que j’ai fait ».

Cyril Roc DACK/ Icimali.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.